OM : Marseille vendu 400ME à un Saoudien, c'est presque triste

OM : Marseille vendu 400ME à un Saoudien, c'est presque triste

Photo Icon Sport

Même si cette rumeur n'a aucun autre fondement qu'une brève sur un site italien, la vente de l'OM fait saliver les supporters. Et Nabil Djellit y voit un énorme échec pour McCourt et Eyraud.

Jacques-Henri Eyraud a beau dire que l’Olympique de Marseille n'est pas à vendre, le président de l’OM ne peut rien face à ce bruit récurrent d’une vente imminente du club phocéen à un prince saoudien, qui fait actuellement l’objet d’une interdiction de quitter son pays. C’est le site italien TMW qui a sorti cette histoire, laquelle revient régulièrement à la surface puisque le nom du Prince Al-Walid Bin Talal avait déjà été évoqué pour succéder à Margarita Louis-Dreyfus. Et voilà que le directeur de ce site serait l'ami d'un homme d'affaires tunisien, lequel serait proche d'Al-Walid Bin Talal, mais aussi de Nicolas Sarkozy. Pour Nabil Djellit, qui ne croit pas réellement à l’achat de l’Olympique de Marseille par ce richissime saoudien, le formidable engouement provoqué par cette rumeur montre surtout l’échec total du projet mené par Frank McCourt et Jacques-Henri Eyraud. Car visiblement une bonne partie des supporters de l’OM ne seraient pas attristés par le départ immédiat du duo composé par le milliardaire américain et le président français.

Sur Canal+ Afrique, le journaliste de France-Football fait un constat dur pour les dirigeants actuels de l’Olympique de Marseille. « La rumeur du rachat de l’OM ? Je suis un peu dubitatif par rapport à ça. C’est un serpent de mer qui revient. Pour moi, les Saoudiens, le club qu'ils ont acheté c'est Newcastle, ce n’est pas l'OM. Ensuite, il faut voir où le mec intéressé se situe dans la cour royale saoudienne. Est-ce qu’il fait partie du projet de développement du foot dans ce pays ? En ce moment, l’Arabie Saoudite est dans le soft-power. Ils veulent contrecarrer les plans des Qataris, leurs rivaux au niveau géopolitique. Après, il y a un truc qui peut donner des arguments à la vente de l’OM, c’est que les Saoudiens pourraient se positionner face aux Qataris du PSG. Ça peut concorder avec le fait que les Saoudiens puissent s'intéresser à l’OM. Mais moi, je n’y crois pas tellement à court terme. L’OM est à vendre, mais sans le dire. Car s’ils le disent, ils baissent le prix d’entrée. Donc oui, il peut y avoir des intérêts du Golfe pour l’OM. Maintenant, c’est quand même révélateur de ce qu’est devenu le projet de l’OM. Car tous les supporters ne pensent qu’à un truc, c’est que le club soit revendu. Ils ne croient plus en McCourt pour répondre à leurs attentes. C’est surtout ça l’échec pour l’OM, c’est que les Marseillais ont envie que le club soit vendu », fait remarquer, à juste titre, Nabil Djellit, alors que samedi soir le chiffre totalement délirant de 400ME était évoqué pour cette vente de l'OM.