OM : Malinovskyi à prix discount, Longoria gratte 15 millions

OM : Malinovskyi à prix discount, Longoria gratte 15 millions

Icon Sport

Ruslan Malinovskyi va devenir dans les heures à venir la première recrue de l’OM durant ce mercato hivernal.

Après la blessure d’Amine Harit ainsi que les départs de Luis Suarez et de Gerson, Pablo Longoria était très attendu au rayon des arrivées. Le président de l’Olympique de Marseille faisait depuis plusieurs semaines de Ruslan Malinovskyi sa priorité. Après des mois de négociations avec l’Atalanta Bergame, un accord a été trouvé et l’international ukrainien de 29 ans est arrivé ce lundi, tôt dans la matinée, à Marseille. Il va passer sa visite médicale et signer jusqu’en juin 2026, un renfort de poids pour l’OM en attaque. Au total, l’actuel troisième de Ligue 1 va dépenser 10 millions d’euros pour recruter Malinovskyi, une somme à laquelle 3 millions d’euros de bonus pourraient se rajouter en fonction des objectifs personnels du joueur et d’une éventuelle qualification de Marseille pour la prochaine édition de la Ligue des Champions.

Malinovskyi à l'OM, l'énorme négociation de Longoria 

Le prix semble très correct pour Marseille au vu de la qualité du joueur. Ce n’est pas Pablo Longoria qui va dire le contraire dans la mesure où, selon les informations de L’Equipe, les dirigeants de l’Atalanta Bergame étaient bien plus gourmands il y a six mois. Le quotidien national dévoile que lors des premières discussions entre l’OM et l’Atalanta l’été dernier, le club italien réclamait 25 millions d’euros pour Ruslan Malinovskyi. Autrement dit, en patientant six mois et en raflant la mise durant ce mois de janvier, Pablo Longoria a économisé la coquette somme de 15 millions d’euros. Une négociation magistrale de la part du président olympien, d’autant que l’échec de la piste Ruslan Malinovskyi l’été dernier avait poussé l’OM à se rabattre sur Amine Harit… auteur d’une première partie de saison excellente avant de se blesser. Le président marseillais confirme ses qualités de recruteur et de négociateur dans ce dossier.