OM : Longoria refuse cette menace de la LFP !

OM : Longoria refuse cette menace de la LFP !

L'OM a évité de perdre un point au classement de Ligue 1 malgré les incidents de Marseille-PSG. Mais le club phocéen reste sous la menace jusqu'à la fin de saison et veut l'éviter.

Les dirigeants de l’Olympique de Marseille attendaient avec impatience la décision de la commission de discipline suite aux incidents du match contre le PSG. Et s’ils ont eu la mauvaise surprise d’apprendre que le gendarme du football avait décidé la fermeture totale du Vélodrome pour un match, ils respirent de ne pas avoir perdu un point au classement de Ligue 1, menace qui pesait sur le club phocéen après les sérieux événements intervenus lors du match de l’OM à Angers. La formation de Jorge Sampaoli va donc conserver son point, mais le danger rôde toujours et il rodera toute la saison puisque cette menace du retrait d’un point est valable pour toute la saison. Autrement dit, un éventuel incident provoqué par ses supporters et cette sanction peut tomber, ce que Pablo Longoria craint forcément énormément. Le président de l’Olympique de Marseille l’a compris, même si une immense majorité des supporters provençaux a bien compris que tout n’était pas possible, d’autres ont visiblement du mal à comprendre et le danger plane. Alors, plutôt que de rester passif, le patron marseillais a décidé de tenter une manœuvre qui risque de déplaire du côté de la Ligue de Football Professionnel. 

L'OM refuse cette menace de la LFP

Faute de tenir 100% de ses supporters, ce qui serait l’idéal, Pablo Longoria veut en effet que cette menace d’un retrait d’un point soit annulée. Selon Etienne Moatti, c’est dans ce but que l’Olympique de Marseille a saisi le Comité National Olympique et Sportif pour que cette sanction de la commission de discipline de la LFP soit purement et simplement effacée. Alors que l’OM aurait pu faire appel de la décision de la Ligue, le club phocéen n’a pas choisi cette possibilité, mais s’est tourné vers le CNOSF plus enclin à transiger. C’est dans ce but que jeudi, et en toute discrétion, des émissaires de la Ligue de Football Professionnel et de l’Olympique de Marseille se sont rencontrés afin de tenter une conciliation. Après cette réunion, dont on ne connaît pas le résultat, le Comité Olympique doit désormais décider si la sanction prise par la commission de discipline est confirmée et ne peut plus être remise ou cause, ou si bien au contrat elle demande à la LFP de l’annuler. Si cette dernière solution était décidée, alors il reviendrait à la Ligue de savoir si elle retire cette sanction d’un point avec sursis, ou si elle va au bout quitte à aller au bras de fer avec l’instance olympique.