OM : Le duo Ajroudi-Boudjellal, même Macron n'en peut plus

OM : Le duo Ajroudi-Boudjellal, même Macron n'en peut plus

Photo Icon Sport

Cette semaine, l’Olympique de Marseille a porté plainte contre Mohamed Ajroudi et Mourad Boudjellal pour une vaste campagne de déstabilisations médiatique, demandant au passage 500.000 euros de dommages et intérêts.

Si cette manoeuvre a surtout pour but de faire arrêter de parler le duo très bien rôdé des deux acheteurs potentiels, le terme « déstabilisation » n’est pas si erroné que cela. En effet, RMC a eu vent de la manière dont était vécue cette campagne médiatique, et Frank McCourt n’aime pas du tout la tournure des choses. Le businessman américain ne supporte pas qu’on annonce partout qu’il va vendre un club alors qu’il n’en a pas envie, et estime que cela fragilise aussi le club, où Jacques-Henri Eyraud voit son travail pour préparer une saison importante être régulièrement pointé du doigt. Une situation qui devient agaçante pour le propriétaire du club, qui s’est donc décidé à contre-attaquer après des semaines de silence ou de simple démenti. Et visiblement, cette situation embête aussi au plus haut niveau, affirme la radio sportive.

Tenu au courant de l’évolution du projet par Mourad Boudjellal au départ, Emmanuel Macron n’apprécié guère la façon de faire du duo. « Ce conflit commence à agacer au plus haut sommet de l’Etat français où on juge la démarche d’Ajroudi trop cavalière et peu solide », annonce ainsi la radio sportive, pour qui Emmanuel Macron, qui aurait pu suivre le dossier si le Royaume d’Arabie Saoudite avait décidé de mettre des billes dans l’OM, ne goûte pas vraiment le cirque qui est en train de se mettre en place. Une preuve que si la vente n’avance pas, le vent est en train de tourner pour Mourad Boudjellal, dont les prises de parole médiatique ne sont pas souvent suivies d’actes, et qui est désormais invité à arrêter de tourner autour de l’OM.