OM : L'OM mise tout sur Balotelli pour sortir de la crise !

OM : L'OM mise tout sur Balotelli pour sortir de la crise !

Photo Icon Sport

Tandis que Yahoo Sport affirmait lundi que l’Olympique de Marseille voulait boucler le transfert de Mario Balotelli avant mercredi soir, il semblerait que le dossier de l’international italien soit parti pour durer. La preuve, Mino Raiola le propose à toute l’Italie, comme expliqué par Tuttosport ces dernières heures. Surtout, il est hors de question pour Super Mario de résilier son contrat avec l’OGC Nice tant qu’il n’a pas trouvé un accord solide avec son futur club. Autant d’éléments qui laissent penser que le dossier est complexe, et qu’il pourrait bien de nouveau glisser entre les doigts de l’Olympique de Marseille.

Néanmoins, La Provence affirme que Jacques-Henri Eyraud a entériné la décision de tout miser sur l’international italien. Pour le président phocéen, la venue du charismatique buteur transalpin pourrait être la solution pour sortir Marseille de la crise. La seule ? Sans doute pas, mais la plus évidente aux yeux d’un JHE un brin kamikaze. « La venue d'un Mario Balotelli, si elle était risquée sur certains aspects, notamment dans un vestiaire où l'"égoïsme" règne, dixit Luiz Gustavo, permettrait de détourner l'attention l'espace de quelques instants et d'atténuer légèrement la grogne galopante. Reste que, comme toujours, le dossier menant au fantasque italien est loin d'être simple. Car "Super Mario" n'a pas encore résilié son contrat avec l'OGC Nice. Des sources transalpines indiquent que l'offre de l'OM est la seule dont il dispose pour l'instant et que le feuilleton à rebondissements est parti pour durer » précise le média régional. Autant dire que les supporters marseillais vont, comme cet été, devoir s’armer de patience. Car ce dossier pourrait bien tenir tout le monde en haleine jusqu’au 31 janvier, même si RMC Sport affirme que l'OM espère toujours boucler la venue de l'attaquant italien avant mercredi soir, afin de compter sur lui pour le choc contre Monaco, dimanche.