OM : L'élimination européenne menace-t-elle Marseille face à l'UEFA ?

OM : L'élimination européenne menace-t-elle Marseille face à l'UEFA ?

Photo Icon Sport

Finaliste de l'Europa League la saison passée, l'Olympique de Marseille a fait un triste passage dans l'édition 2018-2019 de cette même épreuve, l'OM étant d'ores et déjà éliminé alors qu'il reste encore deux matches à jouer lors de cette première phase. Avant même la réception de Limassol au Vélodrome, le 13 décembre prochain, pour ce qui risque de rester un record négatif en matière d'affluence, les dirigeants phocéens savent que ce fiasco européen va coûter cher et peut-être même plus que prévu.

En effet, selon différents spécialistes de l'économie du sport, l'Olympique de Marseille n'empochera que 10ME contre le double l'an passé sur les primes UEFA et les droits TV, et bien entendu on ne parle pas des recettes aux guichets du Vélodrome, puisqu'un match s'est joué à huis-clos, l'autre avec un huis-clos partiel et le prochain sera en bois et contre une équipe de seconde zone. « Cette élimination, c’est un véritable accident industriel pour le projet McCourt,. D’un point de vue économique, c’est très fâcheux ! », avoue, dans 20 Minutes, Pierre Rondeau, économiste du sport qui intervient régulièrement sur RMC. 

Mais c'est surtout face aux règles du fair-play financier de l'UEFA que l'Olympique de Marseille peut connaître quelques désagréments. Car l'OM a pris une amende de 100.000 euros l'été dernier et se sait être scruté de près par l'instance européenne du football. « L’OM est surveillé, il y a une alarme de l’UEFA qui leur dit : “Attention à votre comptabilité ! L'UEFA peut fixer une obligation de résultats économiques à l’OM », prévient de son côté Pierre Rondeau, ce qui pourrait obliger Marseille à vendre des joueurs...dont la valeur n'aura pas gonflé faute d'une exposition européenne de haut niveau. Le terme de gâchis n'est donc pas usurpé.