OM : Kamara devient un problème pour Longoria

OM : Kamara devient un problème pour Longoria

A un an de la fin de son contrat, Boubacar Kamara est toujours à l'Olympique de Marseille alors que Pablo Longoria veut le vendre. Problème, les offres sont inexistantes et le prix du jeune joueur baisse.

L’OM a fait le show en ce début de mercato, Pablo Longoria concrétisant de nombreuses pistes pour le plus grand bonheur des supporters de Marseille, persuadés que cette stratégie hyperactive était la bonne. Gerson, de la Fuente, Under, Guendouzi…les signatures s’enchaînent à l’Olympique de Marseille et Jorge Sampaoli se régale de voir son effectif évoluer dans le sens que l’entraîneur argentin réclamait au moment où il a décidé de rejoindre le club phocéen. Tout va donc bien du côté du Vélodrome, à une exception près, l’OM doit vendre des joueurs. Les départs libres de Thauvin, Germain, Pelé, ou le nouveau prêt de Strootman n’ont pas rapporté d’argent, même s’ils soulagent la masse salariale. Des départs doivent donc intervenir, et c’est forcément du côté de Boubacar Kamara que les regards se tournent.

L’international Espoirs français a sur le papier la plus grosse valeur financière au sein des joueurs « vendables » par l’Olympique de Marseille, et comme il sera libre dans un an tout indique que Boubacar Kamara va partir lors de cette période des transferts. Tandis que l’on évoquait ces derniers jours des pistes en Italie, et notamment du côté de la Lazio, la réalité serait autrement plus compliquée. « La situation contractuelle de Kamara à l'OM commence à créer des tensions. A un an de la fin de son contrat, les dirigeants espèrent récupérer une indemnité avec un transfert cet été. Il est proposé un peu partout, mais peu d'offres. Il pourrait être cédé pour 15 millions d’euros », explique le compte Twitter @EspoirsduFoot. Un avis confirmé par L’Equipe qui explique que Pablo Longoria a fait savoir à plusieurs dirigeants européens que Kamara était sur le marché, mais le président de Marseille n’a vu aucune offre sérieuse revenir.