OM : Jorge Sampaoli c'est bof bof...

OM : Jorge Sampaoli c'est bof bof...

Icon Sport

Marseille a réalisé une première partie de saison plus que convenable. Troisièmes derrière notamment l'intouchable PSG, les Marseillais sont plus que jamais en course pour la C1. Mais, le jeu de l'OM et le parcours européen laissent un peu d'amertume à Denis Balbir. 

Le 26 Février 2021, Jorge Sampaoli prenait en main le destin de l'OM. Le bouillant technicien argentin était attendu sur la Canebière, notamment pour son jeu exigeant, agressif et porté sur l'offensive. Près d'un an plus tard, son bilan est globalement positif. À la mi-saison, l'OM est troisième de Ligue 1 avec le même nombre de points que le deuxième niçois. L'OM ne convainc pas toujours en attaque mais sa défense, elle, est solide. Les 15 buts encaissés par Marseille en fait la meilleure défense de France. Un paradoxe qui témoigne bien que les intentions de jeu de Jorge Sampaoli à son arrivée ne se sont pas forcément matérialisées. En Europe, Marseille a déjà quitté la Ligue Europa après sa troisième place en poules mais jouera quand même la Ligue Europa Conférence en février. Un bilan contrasté qui divise les observateurs sur la réussite de la première partie de saison marseillaise, Denis Balbir n'échappe pas à la règle.

Denis Balbir est mitigé sur l'OM

Le journaliste et commentateur a analysé les résultats de l'OM sur le blog qu'il tient pour le site Butfootballclub. Malgré les bons résultats obtenus par les Olympiens, Denis Balbir reste globalement déçu par l'OM. Les résultats européens, le rendement de certains cadres ou encore le jeu produit par rapport au projet établi rendent moins bon le bilan marseillais à ses yeux avec comme fautif principal Jorge Sampaoli. 

« Quand je pense à l'OM, je n'arrive pas à me détacher de la déception européenne même si le parcours en Ligue 1 est pour l'heure dans les clous. Pour moi, il y a eu trop de tâtonnement dans les choix de Jorge Sampaoli : autant dans les compositions d'équipe que dans le manque de turn-over. Marseille n'avait peut-être pas, en qualité et en quantité, le groupe suffisant pour faire un bon parcours en Ligue Europa. Malgré tout, il aurait quand même été logique qu'ils sortent de cette poule. Sans être facile sur le papier, le groupe de l'OM – qui comprenait le Lokomotiv, la Lazio et Galatasaray – était jouable pour un club affichant ses ambitions », a t-il développé. 

Tel un professeur, Denis Balbir juge le bilan de l'élève OM au conseil de classe. Il estime « qu'il s'attendait à mieux au niveau du jeu » et aussi d'Arkadiusz Milik. Le Polonais ne semble pas arriver à se fondre dans le collectif marseillais. Balbir définit la saison marseillaise comme « Mitigée ou Mitigée + », s'estimant « attendre plus » des hommes de Jorge Sampaoli. Mais, comme à l'école, c'est en fin d'année que l'OM saura s'il a réussi son exercice. Une qualification en Ligue des Champions validerait positivement le travail du groupe phocéen et mériterait à coup sûr les éloges du commentateur de W9.