OM-Francfort : Peur sur la ville !

OM-Francfort : Peur sur la ville !

Le match entre l'OM et Francfort s'annonce chaud, et pas que sur le terrain ou dans les tribunes du Vélodrome. La police a déjà permis d'éviter plusieurs affrontements dans la ville au cours de la nuit. 

Difficile de se dire ce mardi que OM-Francfort n’est qu’un simple match de football. Un dispositif de police quasiment sans précédent a été installé et mis en place dès lundi, et à juste titre. L’arrivée de plusieurs centaines de supporters de Francfort, à la veille du match de Ligue des Champions au Vélodrome, a provoqué des premiers remous. Des groupes ont cherché à s’affronter dans toute la ville, mais les policiers bien renseignés ont réussi à éparpiller les belligérants, notamment grâce aux gaz lacrymogènes. Près de 400 policiers ont passé la soirée puis la nuit dans les rues de Marseille pour veiller au calme. Il y en aura 600 de plus dans la journée pour escorter les fans de Francfort au stade et veiller à la sécurité. C’est le double du chiffre initialement prévu, et ce ne sera pas de trop visiblement. 

Les forces de l’ordre ont procédé à 8 interpellations, annonce RMC, avec notamment des motifs comme « port d’armes prohibés », qui n’augure rien de bon pour cette journée de mardi classée à très hauts risques. La preuve, plusieurs écoles de la ville ont prévenu les parents d’élève qu’elles fermeraient totalement leurs portes à 16h30. Pour éviter aux parents allant chercher leurs enfants au centre ou à l’étude de se retrouver dans d’éventuelles affrontements, il ne faudra donc pas tarder dans les quartiers sensibles ou sur le trajet des supporters. 

Le Vélodrome sera aussi très surveillé

Après les incidents à Nice, jusqu’à 10.000 Allemands, dont la moitié sans billets, sont attendus dans la cité provençale. Plusieurs vidéos sur les réseaux sociaux circulent déjà de groupes cherchant à se battre ou se donnant des rendez-vous pour des « fights ». La journée s’annonce chaude sur Marseille, même si le convoi des supporters de Francfort sera particulièrement encadré entre le point de rendez-vous et le stade Vélodrome. Il sera alors enfin question de parler de football, si tout se passe bien dans le stade toutefois, où la aussi le disposition de stadiers sera en mode des matchs à très hauts risques.