OM : Et si Milik restait ? McCourt a la réponse

OM : Et si Milik restait ? McCourt a la réponse

Icon Sport

Au placard à Naples, Arkadiusz Milik a relancé sa carrière à l’Olympique de Marseille, à quelques mois de l’Euro.

Buteur à quatre reprises en neuf matchs toutes compétitions confondues, Arek Milik est peut-être le grand attaquant que l’OM cherche activement depuis près de quatre ans. Comme tous les grands buteurs, il est cependant très courtisé à travers l’Europe. Le FC Séville, l’Atlético de Madrid ou encore la Juventus Turin sont intéressés par son profil et la presse italienne ne cesse de rabâcher que Milik dispose d’un accord de principe avec Pablo Longoria pour quitter l’OM en cas de belle proposition cet été. Arkadiusz Milik, qui a baissé son salaire à 3 ME net annuel pour signer à Marseille, ne souhaite en revanche plus faire aucun effort à l’avenir et aimerait retrouver son niveau de rémunération napolitain lors de son prochain contrat, à savoir un salaire estimé à 4 ME net par an.

Frank McCourt peut-il assouvir les désirs de sa nouvelle star ? C’est sans doute tout l’enjeu des prochaines semaines afin de savoir si Arek Milik va rester à l’OM selon Le Phocéen. « Pour conserver Milik, McCourt va devoir consentir un très gros effort financier. Déjà pour lui offrir une équipe de haut niveau autour de lui, mais aussi pour assouvir les ambitions salariales du buteur de niveau mondial qu'il est » détaille le média marseillais avant de poursuivre. « Le club sera-t-il en mesure de les lui offrir, alors que la période est plutôt aux économies sur la masse salariale ? C'est le tarif minimum pour un grand buteur, et Frank McCourt le sait. À tout ce joli monde de se décider ». L’avenir d’Arkadiusz Milik dépend donc en grande partie du propriétaire américain de l’Olympique de Marseille. Pour rappel, le Polonais est prêté à l’OM jusqu’en juin 2022 avec une obligation d’achat pour un prix compris entre 8 et 12 ME selon les bonus.