OM : Dario Benedetto, un coup à l'envers fait à Longoria ?

OM : Dario Benedetto, un coup à l'envers fait à Longoria ?

L'Olympique de Marseille a donné un bon de sortie à Dario Benedetto, Jorge Sampaoli et Pablo Longoria ayant fait comprendre à l'attaquant argentin qu'il n'était plus vraiment indispensable à l'OM. Mais Pipa pourrait rester jusqu'aux dernières minutes du mercato.

Ces derniers jours, on avait évoqué l’intérêt du Betis Séville pour Dario Benedetto, mais pour l’instant aucune proposition n’est arrivée d'Andalousie sur le bureau de Pablo Longoria concernant son attaquant. Cependant, l’avenir de Pipa Benedetto n’est plus à l’Olympique de Marseille, même si ce dernier a tout de même réalisé de belles prestations lors des matchs de préparation. L’ancien joueur de Boca Juniors, qui avait suscité un énorme enthousiasme lorsqu’il avait rejoint l’OM en 2019, a encore deux ans de contrat, mais le nouveau patron marseillais lui montre poliment la sortie en accord avec Sampaoli. La piste Sao Paulo ayant rapidement été mise de côté, le joueur ne souhaitant pas rentrer en Amérique du Sud, Dario Benedetto est visiblement très apprécié en Liga.

Patron d'Elche et agent de Benedetto, ça promet du sport pour l'OM

Sans même parler du Betis Séville, qui ne bouge pas pour l’instant, c’est toujours Elche qui semble être très chaud pour Dario Benedetto. Mais si Pablo Longoria est plutôt très bon sur ce mercato, Christian Bragarnik, le patron d’Elche, est sur une autre planète et va donner du fil à retordre au boss de l'Olympique de Marseille. L’entrepreneur et avocat argentin est devenu actionnaire majoritaire du club espagnol en décembre 2019 avec derrière lui une solide réputation. Car il est également l’agent de plusieurs footballeurs…dont Dario Benedetto, qu’il a contribué à faire signer à l’Olympique de Marseille. Et selon le média sportif local DiarioFranjiverde.com, Bragarnik a bien l’intention de faire durer le plaisir avec l’OM, le dirigeant d’Elche et agent de l’attaquant étant même prêt à se mettre en action dans les dernières instants du mercato estival à l’image « d’un penalty injuste à la dernière seconde ». Au moins l'OM est prévenu.