OM : Cristian Pavon, assaut lancé par Marseille !

OM : Cristian Pavon, assaut lancé par Marseille !

La presse argentine annonce que l'Olympique de Marseille a transmis une offre à Boca Juniors pour recruter Cristian Pavon. L'attaquant est convoité par Jorge Sampaoli, et l'OM pourrait réussir son pari.

Depuis des semaines on évoque le désir qu’a l’entraîneur argentin de l’Olympique de Marseille de faire venir au Vélodrome Cristian Pavon, l’attaquant de 25 ans. Mais le dossier n’est pas simple à ficeler, car Boca Juniors a un gros appétit financier pour le joueur argentin, lequel a encore un an de contrat. Cependant, cela n’a pas empêché Pablo Longoria d’adresser une première offre à ses homologues du club sud-américain. C’est Tyc Sports, le très sérieux média argentin qui confirme et détaille la proposition transmise par l’OM à Boca Juniors pour arriver à un accord lors de ce mercato. Pablo Longoria aurait en effet mis sur la table des négociations un prêt d’une saison avec une option d’achat à hauteur de 5 millions pour avoir 50% des droits du joueur. Offre d’ores et déjà refusée par le club argentin, qui suggère cependant au club phocéen de revoir sa copie, mais ne ferme pas la porte à un transfert.

Du côté de Boca Juniors, on souhaite que l’Olympique de Marseille « reformule son offre en transformant l’option d’achat en obligation d’achat. » Si c’est le cas, alors le dossier Cristian Pavon pourrait accélérer comme l’explique Tyc Sports. En effet, Boca Juniors joue ce mardi 14 juillet contre l’Atlético Mineiro en 8e de finale aller de Copa Libertadores, et le club argentin se donne jusqu’après la rencontre retour, une semaine plus tard, pour décider dans le possible transfert de Cristian Pavon à l’OM. Cela donne un peu de temps pour Pablo Longoria de revoir sa proposition, la première version n’ayant pas été convaincante. Le président marseillais va donc devoir trouver le moyen de ficeler cette signature qui serait évidemment spectaculaire sur l’aspect qualitatif dans un mercato de l’OM qui l’est pour l’instant sur le plan quantitatif.