OM : Benjamin Mendy écrit la légende de Bielsa à l'OM

OM : Benjamin Mendy écrit la légende de Bielsa à l'OM

Photo Icon Sport

Questionné sur sa relation avec Marcelo Bielsa quand il était encore à l'Olympique de Marseille, Benjamin Mendy a livré quelques anecdotes croustillantes.

« Mendy sait qu'il va être un très grand joueur. Il sait très bien qu'il deviendra une star. Il sera l'un des meilleurs latéraux du monde ». En 2014, alors en plein entraînement du côté de Marseille, Marcelo Bielsa lançait cette phrase à propos de l'avenir de Benjamin Mendy. Depuis, le latéral gauche a clairement grimpé dans la hiérarchie puisqu'il a un temps été le défenseur le plus cher de l'histoire après son transfert à Manchester City, avant de remporter la Premier League... et la Coupe du Monde 2018 avec l'équipe de France. Autant dire qu'El Loco avait visé juste pour l'international tricolore, qui garde donc logiquement un très bon souvenir du passage de Bielsa à l'OM.

« J'aime bien les personnages mystérieux, donc je m'étais donné pour mission de percer sa carapace. En séance vidéo individuelle, j'osais lui poser des questions. Si tu le lances sur le foot, il ne s'arrête plus. C'était passionnant d'écouter ses histoires, j'en perdais la notion du temps. Entre lui et moi, il y a un très grand lien. Il m'a félicité lorsque je suis devenu champion avec Monaco, je lui ai téléphoné avant de dire oui à Manchester City. J'avais besoin de son avis. Il a cru en moi. Il y a eu des moments marquants. Un jour, il a lancé : 'On s'entraîne tant que le soleil n'est pas couché'. Et on l'a fait. Une autre fois, on s'exerçait mal. Il a ramassé un ballon et, en le regardant, il nous a dit : 'Les gars, tout le travail qu'on fait, c'est pour lui. Les vidéos, la diététique, le sommeil, tout est pour lui. Vous sacrifiez vos vies pour vous entraîner aussi mal ?'. Ses mots ne m'ont jamais laissé indifférent. Quand on travaillait devant le but, on n'avait droit qu'à deux ballons chacun pour prendre l'habitude de s'appliquer. Gignac en voulait d'autres, mais Marcelo refusait : 'En match, vous n'aurez peut-être qu'une ou deux occasions'. Au coup d'envoi, tu étais prêt dans la tête. Rien ne lui échappe », a avoué, dans les colonnes du JDD, l'ancien Phocéen de 24 ans, qui aimerait donc recroiser un jour le chemin de l'ancien coach marseillais. Pourquoi pas en Premier League la saison prochaine, sachant que l'Argentin réalise un départ canon à Leeds en Championship...