OM : Arnaqué à Paris, Villas-Boas n’y retournera plus

OM : Arnaqué à Paris, Villas-Boas n’y retournera plus

Photo Icon Sport

L’Olympique de Marseille a passé sa meilleure trêve internationale depuis longtemps, étant donné les deux belles victoires face à Lille et Lyon, et la deuxième place qui en a découlé au classement.

Mais André Villas-Boas l’a clairement fait comprendre: pour que son équipe reste à cette place, il faudra un effectif performant mais aussi stable. Pour le moment, l’OM a perdu trop de joueurs, notamment avec des longues suspensions et des cartons jaunes à répétition. En conférence de presse ce vendredi, l’entraineur portugais a pesté contre les deux matchs de suspension infligés à l’encontre d’Alvaro Gonzalez, qui s’était pourtant déplacé jusqu’à Paris pour défendre son cas cette semaine. Sans succès visiblement.

« On doit l’accepter, mais c’est sévère. C’est la dernière fois qu’on envoie un joueur devant la commission car ça ne sert à rien. Il a été trop puni » a pesté l’ancien coach de Chelsea et Tottenham, qui va ensuite un peu loin en remettant en cause la règle des suspensions en cas de trois cartons jaunes récoltés en 10 matchs.

« On doit faire attention à ne pas prendre des cartons jaunes stupides. Avec notre style de jeu c'est normal de prendre des cartons jaunes, mais pas des cartons stupides. La ligue doit changer les règles pour les cartons jaunes, la L1 est un championnat physique. Je ne peux rien faire pour gérer les indisciplines. C'est beaucoup trop sévère la règle des cartons jaunes en France », a fait savoir André Villas-Boas, soupçonné d’avoir demandé à ses joueurs d’éviter de prendre trop de cartons lors de la lourde défaite face au PSG, pour avoir un effectif au complet sur les matchs suivants.