OM : 20M pour Milik, la Roma passe à l'attaque

OM : 20M pour Milik, la Roma passe à l'attaque

Avec la rumeur d'une arrivée de Maurizio Sarri sur le banc de la Roma, l'intérêt du club de la Louve pour Arkadiusz Milik se fait de plus en plus pressant. La presse italienne estime que l'OM accepterait une offre de 20ME.

Arrivé à Marseille après des semaines de négociation, Arkadiusz Milik répond à toutes les attentes placées en lui. Malgré quelques pépins physiques lors de son arrivée, l'attaquant s'est depuis installé comme un titulaire indiscutable et son entente avec Dimitri Payet semble s'améliorer de matchs en matchs. En 12 apparitions sous le maillot olympien, il a marqué à cinq reprises. Des performances évidemment scrutées en Italie, où la cote du Polonais reste très élevée. Selon les informations révélées par La Gazzetta dello Sport, alors que la Juventus et l'Inter sont attentifs à la situation du joueur marseillais, c'est bien l'AS Roma qui est le plus intéressé. Si la rumeur ne date pas d'hier, la probable arrivée de Maurizio Sarri dans la capitale italienne change la donne.

20M pour convaincre l'OM

Déjà l'été dernier, la Roma avait tenté le coup Milik, mais s'était finalement heurtée à la complexité du dossier avec le Napoli. Mais avec Maurizio Sarri sur le banc romain, le dossier prendrait évidemment de l'ampleur, alors que les deux hommes entretiennent une excellente relation depuis leur collaboration à Naples. Face à toutes les rumeurs de départ, l'attaquant a confirmé qu'il se sentait bien à l'OM, et qu'il ne pensait pas à partir. Toutefois, le média italien Sport Mediaset affirme que compte tenu de la situation économique du club, Pablo Longoria serait prêt à accepter une offre de 20 millions d'euros pour céder son buteur. L'OM réaliserait alors une plus-value de huit millions d'euros pour un joueur qui aura porté le maillot marseillais seulement six mois, ce qui serait une excellente opération financière. En revanche, d'un point de vue sportif, la perte de Milik serait un coup dur pour Jorge Sampaoli, d'autant plus que l'entraîneur argentin n'a aucune garantie de voir débarquer un attaquant de l'envergure du Polonais pour le remplacer.