Nice-OM : Les joueurs pardonnés, la LFP menacée

Nice-OM : Les joueurs pardonnés, la LFP menacée

L'UNFP fait entendre sa voix avant que la commission de discipline de la LFP ne décide les sanctions consécutives au chaos du match Nice-OM.

La commission de discipline de la Ligue de Football Professionnel se réunit ce mercredi soir pour étudier le dossier des incidents du match Nice-Marseille. Et c’est peu dire que les décisions de la LFP sont attendues avec impatience, chacun des deux camps tentant de mettre de la pression sur les « gendarmes » du football français. Étude balistique, statistique, intervention de dircom, pression politique, excuses maladroites, chacun veut se faire entendre et de réécrire l'histoire d'une soirée désastreuse pour l'image de la Ligue 1 suite au comportement lamentable de supporters du Gym. A quelques heures du « verdict », c’est le syndicat des footballeurs professionnels (UNFP) qui a haussé le ton en rappelant à la commission de discipline que les joueurs concernés par ces violents incidents ne devaient pas être sanctionnés.

Les footballeurs déjà victime de Nice-OM

Et l’UNFP de demander à la LFP de ne pas se tromper d’adversaire. « Peut-on reconnaître aux joueurs une part de responsabilité dans les évènements qui ont ponctué la rencontre entre l’OGC Nice et l’Olympique de Marseille, le 22 août dernier ? Peut-on donc les juger coupables, alors qu’ils ont, pour beaucoup, essayé d’appeler au calme ? Qui, à force d’être ainsi agressé pendant l’exercice de sa profession, aurait subi sans la moindre réaction, sans le moindre réflexe de protection, voire d’auto-défense, même s’il ne s’agit pas ici d’excuser les gestes de certains, dictés par le désordre général et l’insécurité ambiante ? Les joueurs, auxquels on oppose systématiquement un devoir d’exemplarité, sont humains, l’aurait-on oublié ? Pour l’UNFP, il s’agit donc de ne pas se tromper de coupables et de ne pas accabler plus encore, par une sanction disciplinaire, des joueurs déjà fortement marqués par une soirée dont ils ont été les victimes… », fait remarquer le syndicat des footballeurs, qui sera donc particulièrement attentif aux sanctions qui seront prononcées dans la soirée.