FCGB : Des sanctions au mercato, Bordeaux ne rigole plus

FCGB : Des sanctions au mercato, Bordeaux ne rigole plus

Photo Icon Sport

Déçu de sa première partie de saison, Bordeaux envisage de punir ses joueurs pendant le marché des transferts. Alors que des ventes seraient les bienvenues sur le plan économique, les Girondins pourraient bloquer certains éléments.

Quelques mois après le mercato estival passé sans recruter, Bordeaux pourrait bien récidiver cet hiver. Le club aquitain, qui avait seulement attiré Hatem Ben Arfa libre après la fermeture du marché des transferts, n’a toujours pas les moyens de se renforcer. La mission confiée à Alain Roche concerne plutôt les ventes des indésirables de l’entraîneur Jean-Louis Gasset. Et l’on ne parle pas des cadres qui pourraient rapporter quelques millions. Car selon le journaliste de 20 Minutes Clément Carpentier, le directeur sportif a l’autorisation de sanctionner ces titulaires décevants en les bloquant.

« Comme depuis son arrivée, Alain Roche a rappelé qu’il n’avait aucune marge de manœuvre, celle-ci est même encore plus petite que ses prédécesseurs qui dépensaient de l’argent qu’ils n’avaient pas forcément au club. La règle pour lui est très claire, c’est de ne plus en perdre, a relayé notre confrère sur France Bleu Gironde, dans des propos retranscrits par Girondins4Ever. Il espère se séparer des joueurs en fin de contrat mais il a ajouté qu’il ne voulait pas non plus affaiblir l’équipe. Il a laissé entendre que le club pourrait refuser des offres et garder des joueurs contre leur gré. C’est peut-être la nouveauté et c’est peut-être ce qui peut rassurer un peu les supporters bordelais. On parle de Josh Maja ou de Toma Basic par exemple. »

« Le problème est mental »

« Il n’hésite pas à parler aussi de cataclysme pour le football français aujourd’hui face à la situation économique. Il est fort possible que des négociations s’ouvrent dans les prochains jours pour baisser les salaires des joueurs, a prévenu l’observateur des Marine et Blanc. Pour lui, les six prochains mois s’annoncent très compliqués à gérer pour tous les clubs français et notamment Bordeaux. Et enfin, sur le terrain, il espère une réaction des joueurs à Metz après avoir fini l’année 2020 à la 13ème place de Ligue 1. Pour lui, le problème est simple, il est mental aux Girondins de Bordeaux. Alors que l’équipe n’arrive pas à enchaîner deux victoires depuis deux ans en championnat, il appelle les joueurs à se remettre en question. » Autrement dit, certains devront assumer jusqu’à la fin de la saison.