FCGB : Bordeaux en L2, ça va finir par arriver annonce Dugarry

FCGB : Bordeaux en L2, ça va finir par arriver annonce Dugarry

Photo Icon Sport

Une année catastrophe pour les grands clubs historiques du championnat de France ? Alors que l’ASSE plonge dangereusement au classement depuis l’automne et se retrouve juste devant la zone rouge, les Verts devancent d’un point le LOSC, actuel 18e. Une position délicate qui est aussi celle d’un grand club français : Bordeaux. Totalement à l’arrêt ces dernières semaines, les Girondins ont coulé à Granville (National 2) en Coupe de France, et ne donnent pas l’impression d’être prêts à lutter pour le maintien. Si le club aquitain, européen la saison dernière, a les moyens de se relever, Christophe Dugarry a effectué une nouvelle sortie médiatique pour expliquer sa lassitude devant les difficultés du club à être performant, et sa crainte pour l’avenir sportif.

« En tant qu'ancien joueur qui a le cœur girondin - sans parler de 'supporter' - j'ai déjà pris mes responsabilités en disant ce que je pensais, depuis des années, sur ce qui ne va pas dans ce club. Après, des gens sont en place : joueurs, entraîneurs, dirigeants, actionnaire, donc c'est à eux d'agir car moi j'ai dit ce que j'avais à dire. Et je ne cache pas que j'en ai marre de toujours devoir monter au créneau. Nicolas de Tavernost a déjà répondu qu'il n'avait pas besoin de mes critiques mais de mes encouragements, sauf que je ne suis pas un supporter là pour encourager le club mais un observateur et un ancien joueur là pour dire ce que je pense. Et plus je le dis moins ça évolue et plus ça empire, alors que je ne voudrais que voir les choses aller mieux ; mais chacun fait ce qu'il veut... Pour Bordeaux, vu leur effectif, ils peuvent encore enchaîner quelques bons résultats et remonter, comme Nice, pour finir au milieu du classement. Mais s'ils le font ça n'enlèvera rien au travail qui est mal fait depuis trop de temps, et on y reviendra encore à l'avenir si ça ne s'améliore pas enfin ! Car à force de tourner autour du précipice, tu finis par y tomber, et c'est arrivé à d'autres grands clubs français avant les Girondins », a expliqué l’ancien joueur de Bordeaux désormais animateur sur RMC, et pour qui la descente en Ligue 2 va finir par sanctionner la gestion du club au scapulaire.