Bordeaux : King Street a lâché 27,5ME pour éviter le naufrage

Bordeaux : King Street a lâché 27,5ME pour éviter le naufrage

Photo Icon Sport

L’actionnaire des Girondins de Bordeaux, King Street a été contraint de mettre 27,5ME dans le capital du club au dernier moment pour éviter le fiasco devant la DNCG.

Depuis un moment, un climat hostile règle chez les Girondins de Bordeaux entre la direction et les fans, ces derniers demandant à plusieurs reprises le départ du président Frédéric Longuépée et de l’actionnaire du club à 99,9 %, King Street. Malgré les virulentes critiques à son encontre, Sud-Ouest explique ce mercredi que le propriétaire des Girondins de Bordeaux a toutefois mis la main au portefeuille au dernier jour de l'exercice 2019-2020 pour éviter de passe devant la DNCG avec des comptes désastreux. Selon le quotidien régional, King Street a apporté « 27,5 millions d’euros le 30 juin dernier afin de monter le capital social du club de 15,94 millions d’euros à 43,44 millions d’euros ».

Cet apport est survenu pour combler les déficits du club au scapulaire sur la dernière saison, afin de ne pas avoir de mauvaise surprise le 16 juillet dernier face à la DNCG. Le fonds d’investissement américain avait déjà apporté 68 ME au club lors de son rachat, avant de racheter les actions de GACP (13,6%) il y un an, ce qui porte à 140 ME son apport financier depuis son arrivée. Malgré cela, les Girondins de Bordeaux restent impactés financièrement par la crise du coronavirus et ont mis en place un plan de réduction de la masse salariale. Le club actuellement douzième de Ligue 1 vise également le départ de deux joueurs d’ici la fin de la saison.