Le Qatar sujet tabou ? Zéro censure en Equipe de France

Le Qatar sujet tabou ? Zéro censure en Equipe de France

Tandis que plusieurs sélections ont affiché des messages afin de rappeler le Qatar à l'ordre en matière de droits de l'homme, la France ne bouge pas. Mais les joueurs de Deschamps sont libres de le faire.

A un peu plus d’un an et demi du Mondial 2022 qui aura lieu au Qatar, quelques équipes européennes qui disputent les qualifications ont affiché des messages afin d’appeler le pays hôte de la prochaine Coupe du monde de football à respecter les droits de l’homme. Si les joueurs allemand et néerlandais, pour ne citer qu’eux, ont arboré des maillots afin de rappeler Doha à l’ordre, suite aux révélations sur la possible mort de 6.500 ouvriers sur les différents chantiers liés au Mondial, du côté de l’équipe de France aucun mouvement de ce style. Cependant, selon 20 Minutes, aucune consigne n’a été donnée aux joueurs pour qu’ils se taisent sur le sujet du Qatar, et cela s’est d’ailleurs vu. Si Hugo Lloris, capitaine des Bleus, a reconnu qu’aucun joueur n’était « insensible » à cette situation, Lucas Hernandez a clairement fait savoir qu’il ne voulait pas entrer dans ce genre de débat.

Le quotidien gratuit a consulté la Fédération Française de Football et la réponse de l'instance qui gère les Bleus a été claire. « Aucune consigne n’a été donnée aux joueurs pour ne pas s’exprimer sur le sujet », a indiqué la FFF. A priori, la question d’une action comme d’autres équipes l’ont effectuée n’a pas fait l’objet d’un débat à l’intérieur du groupe tricolore lors de ce regroupement du mois de mars, mais le sujet du Qatar n'est pas tabou. Une position que Dominique Rocheteau, qui avait connu ce genre de polémique lorsque la France avait joué le Mondial argentin en 78, comprend parfaitement. « Bien sûr qu’on doit se sentir concerné et choqué par ce qu’il se passe au Qatar, mais il ne faut pas tout mettre sur le dos des joueurs. A mon sens c’est aussi et surtout aux instances du football de mener des actions collectives sur ce sujet », a expliqué l'ancien joueur de l'ASSE et du PSG. Un ange (vert) passe.