EdF : Nkunku plaint Deschamps avant le Mondial

EdF : Nkunku plaint Deschamps avant le Mondial

Sur la lancée de sa dernière saison, Christopher Nkunku espère figurer dans la liste de Didier Deschamps pour la Coupe du monde 2022. L’attaquant du RB Leipzig ne considère pas sa place acquise, le sélectionneur des Bleus ayant l’embarras du choix.

Longtemps annoncé sur le départ, Christopher Nkunku a finalement choisi de rester au RB Leipzig. L’attaquant polyvalent a prolongé son contrat jusqu’en 2026 en mai dernier. Sa signature a vite mis un terme aux rumeurs qui l’envoyaient chez les plus grands clubs européens. Pas de quoi perturber l’ancien joueur du Paris Saint-Germain, épanoui au sein d’une équipe qui lui a permis d’atteindre les Bleus.

« Je suis fier d’être un joueur de l’équipe de France, s’est réjoui Christopher Nkunku dans un entretien accordé au magazine Onze Mondial. Ça signifie que notre niveau de jeu au moment d’être appelé est bon. Pour moi, l’équipe de France c’est sur le long terme. Pourquoi ne pas avoir 80 sélections, ou je ne sais pas, le maximum de sélections. C’est l’objectif une fois qu’on y est. Ce n’est pas d’y venir puis de partir. Le but c’est d’y rester. Je travaille pour. »

Dès l’entame de la saison, on peut dire que son travail paye. Le Français compte déjà quatre buts en autant de matchs en Bundesliga. Mais Christopher Nkunku refuse de considérer sa place pour le Mondial acquise. « C’est plutôt une question pour le sélectionneur, a-t-il répondu. Mon rôle est d’être le plus performant possible jusqu’à cette échéance. Après, c’est au coach de décider. Il y a tellement de bons joueurs français que ça ne va pas être facile de faire une sélection. »

Un statut à assumer

L’autre difficulté pour Didier Deschamps sera de maintenir son groupe les pieds sur terre malgré le statut donné. « La France est présentée comme favorite, je pense qu’il faudra se focaliser sur nous et pas trop penser comment nous sommes vus, a prévenu l’attaquant du RB Leipzig. On a un groupe talentueux, un vrai groupe. Mais il nous reste des choses à travailler, on n’est pas parfaits. Il faut se focaliser sur les choses à travailler pour être le plus performant possible. On peut décrocher une troisième étoile, tout est possible. » Surtout si Christopher Nkunku confirme sa progression avec les Bleus.