EdF : Mbappé et Benzema, on arrête les conneries lâche Pierre Ménès

EdF : Mbappé et Benzema, on arrête les conneries lâche Pierre Ménès

Photo Icon Sport

Malgré la qualification pour le Mondial 2018, l’équipe de France a montré un visage inquiétant en Bulgarie (0-1) et contre la Biélorussie (2-1).

Certes les Bleus ont fait le boulot, mais la qualité de jeu n’était toujours pas au rendez-vous. Dans ces moments-là, on s’attend donc à au moins un exploit personnel pour sauver les apparences, mais non… Il faut dire que Didier Deschamps se prive du meilleur attaquant français, à savoir Karim Benzema. Une situation incompréhensible pour Pierre Ménès, également agacé par la non-titularisation de Kylian Mbappé au Stade de France.

« Comment expliquer, aujourd’hui, que Kylian Mbappé ait commencé le match contre la Biélorussie sur le banc, tout ça parce qu’il n’avait pas brillé en Bulgarie ? Comme les autres. Mais non, c’est le plus jeune qui trinque, a dénoncé le chroniqueur de CNEWS Matin. Peu importe qu’il fasse des débuts fracassants dans un contexte aussi compliqué que le PSG, peu importe qu’il soit nommé dans la liste des trente pour le Ballon d’Or. Mais, surtout, quand on voit le potentiel incroyable de ce joueur, il me semble invraisemblable de ne pas bâtir le futur, et même le présent, autour de lui. »

Le cas Benzema

« Et puis, parlons un peu de Karim Benzema, autre Tricolore nommé au Ballon d’Or, et boycotté depuis deux ans par le sélectionneur. Il serait peut-être temps de cesser les enfantillages, de discuter en tête à tête, de gommer les différends et surtout de mettre ces huit mois à profit pour voir si Benzema se fond dans le groupe, a conseillé Ménès. Une attaque composée de Griezmann, Dembélé, Benzema et Mbappé inquiéterait la planète entière. C’est tellement évident. » Sauf pour le sélectionneur apparemment.