EdF : Diacre répond à Aulas, le bras de fer continue

EdF : Diacre répond à Aulas, le bras de fer continue

Icon Sport

À la veille du match de l'équipe de France féminine face à l'Angleterre, Corinne Diacre a remis Jean-Michel Aulas à sa place.

Entre les Bleus et l'Olympique Lyonnais, c'est toujours pas le grand amour... Suite à une énorme embrouille sur les problèmes des Lyonnaises en sélection au cours des derniers mois, une nouvelle affaire vient brouiller les relations entre les deux formations. Début avril, Aulas avait allumé la première mèche, quand Corinne Diacre avait décidé de convoquer des Lyonnaises alors cas contact. « Tout ceci n'est pas très prudent car les joueuses lyonnaises sont cas contact ! Pas raisonnable ! », avait lancé le président de l'OL, avant d'avoir gain de cause. Puisqu'Amandine Henry et Sakina Karchaoui ont finalement été retirées de la liste après un test positif, comme Wendie Renard, Delphine Cascarino et Amel Majri, en préambule de l'annonce de la liste.

Diacre tacle Aulas

Suite à cette polémique avec Aulas, Diacre a donc réagi en défendant le statut de l'équipe de France. « Ce que je peux vous dire tout simplement, c'est que l'on est l'équipe de France. Il n'y a rien au-dessus de l'équipe de France. Aujourd'hui, je sais, de par la position du président Aulas au sein du comité exécutif, que c'est un fervent supporter de toutes les équipes de France. Comme nous tous, il a envie de voir les meilleures joueuses sur le terrain et de voir une équipe de France performante. Après, je comprends les aléas des uns et des autres. Mais voilà, demain, l'équipe de France jouera en essayant d'aller chercher la victoire », a lancé la sélectionneuse lors d'une conférence de presse avant le match France-Angleterre. Même s'il est proche de Noël Le Graët, le président de la FFF, Aulas n'est donc pas prêt à enterrer la hache de guerre avec Diacre, pour qui les joueuses de l'OL sont devenues une vraie source de problèmes depuis un bon moment maintenant...