Anelka aime le foot, l'argent du foot et le dit

Anelka aime le foot, l'argent du foot et le dit

Photo Icon Sport

Du haut de ses 35 ans, Nicolas Anelka était jusqu'en décembre dernier entraîneur-joueur du club indien de Mumbai, preuve s'il en est de sa passion du football, mais également de sa capacité à toujours gagner sa vie grâce au sport qu'il l'a rendu célèbre. Car, se confiant à France-Football, l'enfant terrible du football français ne cache pas son souhait d'accumuler le plus d'argent possible afin de ne pas connaître des soucis à l'avenir. Une prise de position très claire et est argumentée. 

« La réussite professionnelle ne consiste pas à être à l’abri maintenant ou sur cinq, dix, quinze ans après sa carrière, mais durant toute sa vie et pour les générations à venir. Je travaille pour faire en sorte que ce soit le cas. Avez-vous déjà vu un homme d’affaires dire qu’il ne fait plus rien à trente-six ans ? Moi, jamais. En revanche, je connais des joueurs en grande difficulté dix ans après avoir raccroché les crampons. Personne n’est à l’abri. Gagner de l’argent en faisant du foot au haut niveau, c’est facile. Mais, pour être à l’aise par la suite, il faut savoir comment utiliser au mieux son patrimoine. Car, même si l’argent contribue au bonheur, il ne représente rien comparé à la compréhension du vrai but dans notre vie », confie Nicolas Anelka, qui doit avoir tout de même de belles économies s’il a géré de bonne façon les salaires encaissées lors de ses belles années de joueur, on parlait alors de plusieurs millions d’euros par an. De quoi voir venir.

Share