Cristiano Ronaldo trop bling-bling selon Cissé

Cristiano Ronaldo trop bling-bling selon Cissé

Photo Icon Sport

De nombreux joueurs aux coupes de cheveux osées et aux tatouages multiples ne le savent peut-être pas, mais s’il y en a un en France qui a lancé la mode à la fin des années 1990, c’est bien Djibril Cissé. Avec ses cheveux colorés, ses dessins capillaires et ses tatouages exhibés dès qu’il en avait l’occasion, l’ancien buteur de l’AJ Auxerre avait marqué les esprits. A l’heure où il termine sa carrière, et qu’il a forcément accumulé une belle expérience avec ses passages dans des grands clubs français et étrangers, l’ancien international tricolore juge la nouvelle génération, qui a un peu trop le goût du luxe selon lui. 

« L'arrivée des réseaux sociaux a fait beaucoup de mal. Ronaldo qui pose avec ses huit ou neuf voitures sur son compte Instagram, je trouve ça moyen… Certains joueurs voient ça et font de la surenchère et on ne s'arrête jamais. Et le public de l'extérieur ne comprend pas. Les jeunes joueurs baignent dans cette mentalité. Je vois la différence car j'ai joué à une période charnière après la génération 98 et avant celle d'aujourd'hui. En 1998, les footballeurs se fichaient de montrer leur richesse. Aujourd'hui c'est monnaie courante et pas seulement pour les footballeurs professionnels d'ailleurs. Attention quand même à ne pas généraliser ce phénomène », a prévenu dans Le Figaro Djibril Cissé, qui avait tout de même un certain Guy Roux pour l’encadrer au début de sa carrière. De quoi garder les pieds sur terre. 

Share