L'ASSE répond du tac au tac aux accusations

L'ASSE répond du tac au tac aux accusations

Photo Icon Sport

Bernard Caïazzo ne s'est pas fait que des amis en défendant la semaine passée le système des deux montées et des deux descentes en Ligue 1, le président du conseil de surveillance fustigeant les détracteurs de ce choix adopté par la Ligue de Football Professionnel. Pris pour cible par différentes présidents de Ligue 2 et même par le Secrétaire d'Etat aux Sports, le dirigeant stéphanois est toutefois fermement soutenu...par son club. Dans un communiqué, l'ASSE est montée au créneau dans ce dossier.

« Bernard Caïazzo est Président du Collège de Ligue 1 élu par les 20 clubs de Ligue 1. Avant de voter en faveur de cette mesure, il a pris soin d’interroger tous les  clubs de L1 sur le sujet. A une écrasante majorité, les clubs de Ligue 1 ont demandé, non seulement à Bernard Caiazzo mais également à tous leurs représentants siégeant au Conseil d’administration de la Ligue de Football Professionnel, de voter en faveur de cette mesure.  C’est pourquoi le PSG, l’OM, l’OL, le LOSC, Lorient, l’ASSE, Toulouse, Montpellier, Caen et Angers, qui représentent la Ligue 1, ont tous voté pour deux descentes et deux montées pour la saison prochaine. Certes, les clubs de Ligue 2 ne sont pas contents mais ils sont minoritaires par rapport aux clubs de Ligue 1, ce qui est normal car c’est la Ligue 1 qui finance la Ligue 2. En tant que Président du Collège de Ligue 1, Bernard Caïazzo n’allait pas voter comme la Ligue 2 pour faire plaisir à Jacques Rousselot, Président de Nancy, même s’il a de  l’affection pour lui et même si l’ASSE a aussi connu la Ligue 2 il y a douze ans. D’ailleurs, on peut être persuadé que si Nancy avait été en Ligue 1, Jacques Rousselot  aurait voté comme Bernard Caïazzo. De la même manière, si l’ASSE avait été en Ligue 2, nous aurions voté comme la Ligue 2. Personne ne peut reprocher à chaque club de suivre les intérêts de son club. Que diraient les supporters, joueurs ou entraîneurs d’un club dont le président voterait contre leurs intérêts ? », s’interroge l’AS Saint-Etienne dans ce communiqué.

Share