Verratti fait oublier le médiocre Ibrahimovic au PSG

Verratti fait oublier le médiocre Ibrahimovic au PSG

Photo Icon Sport

Auteur d’un triplé vendredi lors de la victoire du Paris Saint-Germain contre Lorient (3-1), Zlatan Ibrahimovic n’a pas du tout impressionné Bruno Roger-Petit, lequel estime que le Suédois a caché sa médiocre prestation grâce à deux penalties et la superbe prestation de Marco Verratti.

« Ibrahimovic a marqué les trois buts du PSG contre les Merlus tout en réalisant un match médiocre, a critiqué le journaliste sur son blog Le Figaro. Choix hasardeux. Passes hasardeuses. Inspirations hasardeuses. Sans doute la polémique de la semaine a-t-elle pesé dans la tête du joueur, comme en témoigne ce petit geste des mains, commis après avoir inscrit son dernier but, et intimant l’ordre à des ennemis invisibles de se taire… Aveu de ce que la polémique a plus touché Zlatan qu’il ne veut bien le reconnaître ? Du coup, on s’interroge. Quel étrange trompe-l’œil que Zlatan. Qui marque trois buts, deux sur penalty, le troisième sur un cadeau de Verratti, mais qui parait souvent dans le jeu si peu inspiré. Contre Lorient, c’est Ibrahimovic qui a marqué les buts, mais c’est Verratti qui a gagné le match », a-t-il souligné avant d’expliquer son analyse. 

« D’abord en étant irréprochable, une fois de plus, dans tous ces choix, passes et inspirations, à l’image de sa saison. Puis, alors que le score était de 1-1 et que le PSG risquait de perdre le titre de champion face à Lorient, en sauvant sur sa ligne un tir qui filait droit dans le but. Ensuite, en commettant une faute sur le Merlu Koné qui s’en allait seul vers le camp parisien, envolée annonciatrice de grand péril pour le PSG, merveille de faute tactique, certes guère fair-play, mais ô combien bienvenue, preuve que même quand il commet des fautes, Verratti sait être génial, a complimenté BRP. Enfin, en subtilisant un ballon à Ndong pour offrir à Ibra le but de la délivrance suprême… Ainsi va le PSG et ses contradictions, porté en apparence par l’arrogant Ibrahimovic, l’homme qui gonfle ses statistiques grâce aux penalties, et le subtil Verratti, l’homme qui vaudra bientôt trois milliards. Et de se demander : qui est le plus utile au PSG aujourd’hui, à la veille de retrouver Barcelone en C1, la cigale Ibrahimovic ou la fourmi Verratti ? » Pour rappel, Ibra a inscrit 17 buts en Ligue 1 cette saison, dont 7 penalties. 

Share