PSG : Pierre Ménès foudroie deux renforts indignes du Paris SG

PSG : Pierre Ménès foudroie deux renforts indignes du Paris SG

Photo Icon Sport

Face à Nancy, le Paris Saint-Germain a présenté deux visages. Le premier plutôt séduisant face à des Lorrains à la ramasse, le second nettement moins emballant. Pour Pierre Ménès, ce PSG branché sur courant alternatif a tout de même de quoi inquiéter, et sur son blog le consultant de Canal+ admet se poser des questions sur le vrai niveau du Paris Saint-Germain sauce Emery, mettant même en cause deux joueurs recrutés lors du dernier mercato.

« Si Paris a assuré l'essentiel en prenant les trois points face à la lanterne rouge de la Ligue 1, la prestation globale du champion en titre laisse clairement à désirer (…) Que se serait-il passé au stade Marcel Picot si les Lorrains ne s'étaient pas suicidés dès les premières minutes de jeu ? Ils ont encaissé deux buts invraisemblables et indignes du niveau de la Ligue 1 (…) Au bout de vingt minutes de jeu, le PSG menait 2-0 contre une équipe d'une faiblesse épouvantable. Le club de la capitale n'a donc aucune excuse pour s'être arrêté de jouer. Je veux bien qu'on dise qu'il y a la Coupe d'Europe la semaine prochaine mais ce sera Bâle en face, pas le Real Madrid. On pourra aussi affirmé qu'il manquait pas mal de titulaires mais pour affronter Nancy, l'effectif paraissait largement suffisant. Quoi qu'il en soit, ce qu'on a vu en seconde période, c'est une parodie de football. Le champion de France était apeuré au point de faire sortir un attaquant pour intégrer Rabiot et renforcer le milieu de terrain. Il y a un aveu de faiblesse et de fébrilité à l'extérieur qui ne date pas d'aujourd'hui. Il n'y a qu'à Caen que les Parisiens ont réalisé un bon match. À Bastia, ils ont signé une victoire poussive et se sont inclinés à Monaco et Toulouse. Cette équipe joue mal hors de ses bases. Alors, certains parlent encore de la "patte Emery". D'accord il a mis en place des choses intéressantes, notamment au niveau du pressing - enfin quand les joueurs parisiens daignent le faire - mais à l'extérieur, c'est incohérent et informe. Et puis je suis désolé mais je pense que des joueurs comme Meunier et Krychowiak ne sont pas au niveau d'un club comme le PSG. Si c'est passé ric-rac contre Nancy, il va falloir quand même trouver d'autres arguments et une autre implication individuelle et collective pour rendre de meilleures copies lors des prochains matchs », analyse Pierre Ménès, pas vraiment confiant pour le Paris Saint-Germain, qui s’apprête à jouer deux fois de suite au Parc des Princes, face à Bâle en Ligue des champions, puis contre l’OM dans une semaine.

Share