PSG : Blanc fait un aveu sur son bilan européen

PSG : Blanc fait un aveu sur son bilan européen

Photo Icon Sport

Ce dimanche soir, lors de la cérémonie des Trophées de l'UNFP, Laurent Blanc a une nouvelle fois reçu le titre du meilleur entraîneur de la saison en Ligue 1. Un moment idéal pour l'entraîneur du PSG pour évoquer ce qui va, mais aussi ce qui ne va pas dans son club.

Quoi qu'il arrive, tout le monde s'accorde pour dire que la logique a été respectée dans ce classement du meilleur entraîneur. D'abord parce que le PSG de Blanc est champion de France depuis le mois de mars, un record. Mais aussi parce que Paris a plus que dominé son sujet cette saison, avec seulement deux défaites au compteur et presque 30 points d'avance sur son dauphin, l'OL. Un gouffre entre le PSG et les autres qui a donc permis à Blanc de conserver ce trophée acquis en 2015, le troisième de sa carrière après celui de 2008.

Quelques instants après avoir reçu son titre, le technicien français s'est exprimé sur Le Parisien : « Ce trophée est une récompense individuelle, je l’apprécie, mais il faut quand même remercier tous les gens qui travaillent à mes côtés. Notamment mon staff technique, mon staff médical et bien sûr mes joueurs. Au PSG, il y a non seulement des grands joueurs, mais il y a aussi des grands hommes. Ça donne une belle équipe. C’est un peu gênant, parce que sans eux je n’aurais pas cette récompense. On va essayer de bien terminer la saison, après on aura le temps de faire le bilan ».

Et dans ce fameux bilan, l'entraîneur de 50 ans abordera sûrement le nouvel échec de son équipe en quart de finale de la Ligue des Champions, le quatrième de suite. Après la cérémonie de l'UNFP, le coach parisien est aussi revenu sur tout cela. « Un grand entraîneur au PSG ? Il y a un entraîneur qui obtient des résultats au niveau national, qui n’obtient pas des résultats suffisants au niveau européen. Je le sais, je n’ai pas peur de faire cette analyse-là. Il faut cibler ce qui ne va pas, pourquoi on n’arrive pas à atteindre ces fameuses demi-finales. Même si c’est de plus en plus difficile quand on avance dans la compétition, il faut jauger ce qui peut être amélioré et surtout faire en sorte que dès l’année prochaine on se qualifie pour les demi-finales. Ça ne suffira pas, parce que l’ambition du club, légitime, c’est de gagner un jour la Coupe d’Europe », a déclaré un Laurent Blanc honnête, qui s'attachera donc à faire de son mieux la saison prochaine pour enfin filer dans le dernier carré de la coupe aux grandes oreilles.

Share