Pierre Ménès dit merci et exige le respect pour le PSG

Pierre Ménès dit merci et exige le respect pour le PSG

Photo Icon Sport

Le Paris Saint-Germain a encore fait une démonstration samedi à Caen et le club de la capitale fonce comme jamais vers le titre de champion de France avec un paquet de records prêts à tomber. Pour Pierre Ménès, que l'on soit supporter ou pas du PSG, on doit quand même saluer les performances de l'équipe de Laurent Blanc qui enchaîne de grosses performances et fait honneur à la Ligue 1. Pour le consultant de Canal+, cela mérite le respect, tout simplement.

« Le PSG a comme prévu gratté un nouveau record, en glanant 51 points pendant la phase des matchs aller. Les anti-parisiens vont dire que c'est la moindre des choses avec un tel budget etc. Mais lorsqu'on voit les difficulté de Chelsea ou du Real, quand on voit que le Bayern est certes en tête mais n'écrase pas non plus la Bundesliga, on se dit que ce n'est pas si évident que ça. Il faut aussi avoir l'objectivité de remarquer que le PSG a très souvent offert une qualité de jeu remarquable dans cette phase aller. Ça a été le cas en Normandie face à une équipe peut-être un peu plus joueuse et ambitieuse dans le jeu que d'autres. Sur un mauvais renvoi, Di Maria a ouvert le score avant qu'Ibra ne marque un but exceptionnel pour doubler la mise. Une réalisation survenue quelques minutes après une autre action exceptionnelle du Suédois face à un Vercoutre inspiré. Au PSG, il y a de la qualité de jeu, de l'intransigeance défensive et la volonté de faire du spectacle. Alors oui, c'est facile pour Paris mais ça n'empêche pas d'apprécier les beaux gestes, les beaux joueurs et les belles stats. Quand on a la chance d'avoir des joueurs de ce niveau-là dans son championnat, à moins d'avoir l'esprit totalement partisan ou complètement obtus, on savoure. Parce qu'on pourrait aussi se demander ce que serait le championnat de France sans le PSG », fait remarquer, sur son blog, Pierre Ménès, qui ne masque pas son admiration devant la version 2015-2016 du Paris Saint-Germain. Et il n’est pas le seul.

Share