Le PSG s'était énervé, mais aurait dit oui à Cavani

Le PSG s'était énervé, mais aurait dit oui à Cavani

Photo Icon Sport

Edinson Cavani et Ezequiel Lavezzi ont repris vendredi le chemin de l’entraînement avec leurs coéquipiers du Paris Saint-Germain, mais on ne sait pas si le club de la capitale a sanctionné les deux joueurs pour cette reprise très tardive. Dans le camp de Cavani, on affirme que cette absence au Maroc avait des raisons purement familiales et que le PSG, même si cela n’avait pas été simple, avait fini par donner son accord pour ce retour un peu plus tard que prévu. C’est du moins ce qu’affirme ce samedi dans le Parisien Walter Guglielmone qui est le demi-frère d’Edinson Cavani.

« En fait, Edinson a demandé au PSG quelques jours de vacances supplémentaires, justement pour passer plus de temps avec ses enfants. C’est la seule raison. Cela n’a rien à voir avec une histoire de transfert comme j’ai pu le lire. Je crois qu’il y a eu un peu d’énervement, mais les choses sont rentrées dans l’ordre et Edinson a reçu l’autorisation de rentrer de vacances quelques jours plus tard. Je ne vois pas pourquoi il y aurait des problèmes et des sanctions. Il devait discuter avec le coach à son retour à Paris, mais il se tient prêt à rejouer dès le prochain match », a fait savoir Walter Guglielmone, histoire de dégonfler cette histoire qui évidemment laisse pas mal de monde agacé, et notamment du côté des supporters du Paris Saint-Germain, dont certains accusent Cavani et Lavezzi de se comporter comme des divas.

Share