Le PSG assure, mais ne rassure pas vraiment

Le PSG assure, mais ne rassure pas vraiment

Photo Icon Sport

Le PSG a assuré l'essentiel en allant s'imposer mercredi soir contre Ludogorets (1-3), mais le Paris Saint-Germain n'a pas vraiment rassuré ses supporters et a frôlé le pire.

Opposé à Ludogorets, la formation censée être la plus faible de son groupe, le Paris Saint-Germain semblait être embarqué dans une galère ce mercredi en Bulgarie. Comme vendredi dernier à Toulouse, les joueurs d'Unai Emery étant à côté de la plaque dès le coup d'envoi. Et cela se concrétisait rapidement puisque suite à une faute de Thiago Motta, Natanel ouvrait le score sur coup-franc (1-0, 16e). Le PSG était très mal et semblait incapable de réagir, même si l'arbitre oubliait un penalty sur Cavani. Alors que cela commençait à sentir mauvais, Matuidi égalisait juste avant la mi-temps (1-1, 41e).

La pause faisait du bien aux joueurs parisiens, lesquels jouaient de manière plus offensive. Et c'est Cavani qui donnait enfin l'avantage au PSG, El Matador trompant de la tête le portier bulgare (1-2, 56e). On pensait que Paris avait fait le plus dur, mais suite à une faute de...Thiago Motta, Ludogorets obtenait un penalty. Heureusement, Areola repoussait la frappe de Moti (59e). Et sur l'action suivante, Cavani, encore lui, tuait le suspense en reprenant victorieusement, du pied cette fois, un service de Lucas (1-3, 61e).

Le Paris Saint-Germain a donc fait le boulot, mais laisse encore bien des doutes sur son réel niveau. Quoi qu'il en soit, pour la première fois depuis 1994, le PSG a réussi à gagner un match à l'extérieur après avoir été mené au score en Europe. On se rassure comme on peut.

Share