BRP s'énerve sur le cap Trapp au PSG et balance

BRP s'énerve sur le cap Trapp au PSG et balance

Photo Icon Sport

Malgré sa nouvelle grossière erreur vendredi contre Bastia (2-0 pour les Parisiens), Kevin Trapp ne s’est pas attiré les foudres de Laurent Blanc. Contrairement à Marco Verratti.

« Je ne souris pas du tout. Même si ce n’est pas une faute méchante, je lui ai dit que s’il tombe sur un arbitre pointilleux en Ligue des Champions, il peut l’expulser », a réagi Laurent Blanc au sujet du tirage de short commis par Marco Verratti. Une action sans doute moins problématique que les boulettes à répétition de Kevin Trapp pour le Paris Saint-Germain, d’où l’étonnement de Bruno Roger-Petit.

« On éprouve quelques difficultés à suivre Laurent Blanc. Car pour qui a regardé le match contre Bastia, le problème actuel du PSG ne s'appelle pas Verratti, mais Kevin Trapp, a accusé le journaliste sur son blog Sport24. Une fois de plus, le gardien parisien venu d'Allemagne a commis une énorme boulette. Sur le seul ballon un peu compliqué qu'il a eu à jouer, il s'est fendu d'une faute de main qui a généré l'unique occasion de but bastiaise de la soirée. Hallucinant. Sidérant. Effrayant. (...) Trapp arrête des penalties, mais il commet par ailleurs, de Lyon à Madrid en passant par Bordeaux, des bourdes qui auraient conduit Sirigu, s'il avait commis les mêmes durant la même période l'an passé, sur la liste des transferts du mercato de janvier manu militari. »

Trapp inquiète avant Chelsea en C1

« On peut comprendre que Laurent Blanc soit agacé de voir ainsi son protégé, installé par lui-même en majesté dans les buts parisiens, devenir, match après match, l'hypothèque qui n'est jamais levée. La vérité, c'est qu'à quelques encablures du grand rendez-vous contre Chelsea, ce n'est pas le carton jaune de Verratti, qui est inquiétant. Le sujet d'inquiétude, c'est Kevin Trapp. Lui, et personne d'autre, a-t-il insisté. Voilà pourquoi, quand on voit Blanc accabler Verratti et défendre Trapp, on se demande si ce n'est pas le monde à l'envers dans la tête de l'entraîneur du PSG. » A moins que Blanc ait tout simplement peur que Verratti retombe dans ses travers, lui qui avait tendance à collectionner les cartons.

Share