Au PSG, « mon cas personnel vient après » affirme Aurier

Au PSG, « mon cas personnel vient après » affirme Aurier

Photo Icon Sport

« Un jour, le PSG aura peut-être un arrière droit. Van der Wiel ou Aurier, pfff ». En ce début de saison, les deux concurrents au poste de latéral droit n’ont visiblement pas convaincu les observateurs, et Daniel Riolo en premier lieu. Le consultant de RMC estime que Paris n’a pas encore retrouvé le Néerlandais performant et décisif de la saison dernière, tandis que l’Ivoirien est assez loin de son niveau affiché au Mondial. Pour Serge Aurier, le déclic pourrait bien venir, s’il était aligné, du match de samedi face à Toulouse, son ancienne équipe. S’il n’est, officiellement, que prêté à Paris, le latéral droit avoue être à 100 % concentré sur les performances avec son nouveau maillot, avec l’idée de gagner du temps de jeu pour, pourquoi pas, aller chercher une place afin d’affronter Barcelone mardi. 

« J’ai beaucoup d’amis là-bas. J’ai passé deux ans et demi magnifiques à Toulouse (de janvier 2012 à juillet 2014) avec, bien sûr, des hauts et des bas. Mais je n’en retiens que les moments positifs. Cela va être bizarre de revenir dans ce stade, avec un public qui m’appréciait beaucoup. Il faudra mettre ces émotions de côté pour donner le maximum pour mon nouveau club. Nous devons aller gagner là-bas pour remonter au classement. A nous de surfer sur notre belle victoire à Caen (2-0) pour aller chercher les trois points. Samedi, ce sera particulier pour moi mais, aujourd’hui, je suis un joueur du Paris Saint-Germain », a souligné le défenseur sur le site officiel du PSG, avant de se tourner inévitablement vers la Ligue des Champions. 

« En signant à Paris, je savais que j’aurais l’opportunité de connaître ce moment. C’est un moment particulier pour tout footballeur. Découvrir la Champions League est très important pour moi. Effectivement, c’est une compétition que je n’ai pas eu la chance de disputer. En tout cas, j’espère que nous allons réaliser quelque chose de grand cette saison. Mon cas personnel vient après. Après, je pense que le Paris Saint-Germain a les armes pour rivaliser. Barcelone domine la planète football depuis quelque temps, donc il part favori. Mais mardi, on sera chez nous. A nous de faire le match qu’il faut pour être performants et gagner », a demandé Serge Aurier, qui se doute que les joueurs parisiens auront tout de même un peu la tête tournée vers Barcelone ce samedi. 

Share