Ancelotti n’a pas pris de pincettes pour écarter Sakho au PSG

Ancelotti n’a pas pris de pincettes pour écarter Sakho au PSG

Photo Icon Sport

Capitaine indéboulonnable du PSG jusqu’au match face à Nancy du 31 mars dernier, Mamadou Sakho n’a depuis joué que quelques petites minutes en toute fin de rencontre face à Marseille. Dans la hiérarchie des défenseurs centraux, le joueur formé au Camp des Loges est en train de chuter, au point d’avoir vu Diego Lugano lui être préféré pour tenter de tenir le score à Auxerre dimanche dernier. Un renversement de situation pas vraiment attendu pour le jeune international français, et qui constitue un signe très fort de la part de Carlo Ancelotti. Car l’entraineur italien écarte pour le moment un joueur déjà emblématique du club, et ce sans ménagement. Comme il l’a confié, Mamadou Sakho n’a pas été prévenu par son entraineur d’un tel bouleversement, même si une explication entre les deux hommes pourrait finir par intervenir. 


« L’entraineur s’est-il expliqué ? Sincèrement ? Non ! Chacun sa philosophie. Moi,  j'essaie de rester toujours le même. J'arrive le matin avec le sourire. Je me donne à fond sur le terrain. Je travaille pour progresser. C'est l'essentiel. Je ne sais pas si je vais en parler avec lui, on verra. On verra. Bien sûr que c'est frustrant et énervant, surtout quand on est un compétiteur comme moi. Mais bon, il reste encore six matches de Championnat. Je reste concentré sur l'objectif du club. On travaille pour ça depuis l'été dernier. Ce serait vraiment bien d'être récompensé en fin de saison. En attendant, je n'ai pas le temps de jeu que j'avais précédemment... Mais je dois travailler, comme tous les joueurs. Même les plus grands ne doivent pas s'arrêter de le faire », a expliqué le capitaine du PSG, qui a reconnu avoir été particulièrement énervé de manquer le choc face à l’OM, sans compter le fait que cette fin de saison blanche sur un plan personnel pourrait bien le priver de l’Euro 2012 avec les Bleus. 

Share