Un PSG fort en Europe, moins en L1, Aulas aime ça

Un PSG fort en Europe, moins en L1, Aulas aime ça

Photo Icon Sport

Encore en course dans toutes les compétitions, le PSG jouera gros dans les prochaines semaines, avec les coupes nationales, la course au titre et surtout le 1/8e de finale de la Ligue des Champions face à Chelsea. Ce rendez-vous européen est souvent considéré comme le juge de paix d’une saison même s’il ne faudrait pas, qu’en attendant les Blues, Paris perde totalement la main en championnat. Une situation qui ne déplait toutefois pas à Jean-Michel Aulas, pour qui tout le monde, et en particulier son équipe actuellement, y trouve son compte. 

« Personne n’est à l’abri de ce genre de difficultés. Je regarde toujours avec émerveillement ce que fait le PSG. C’est très compliqué d’être compétitif en Ligue des Champions et de jouer en même temps contre des équipes beaucoup moins fortes. Il faut laisser le PSG face à ses ambitions d’être au plus haut niveau européen et qu’il laisse grappiller en championnat ses adversaires français, qui sont des petits clubs de quartier sans moyens. Paris se met peut-être trop d’obligations de paraître. À un moment donné, il faut aussi se donner l’obligation de réussir. Le PSG est l’émanation d’un émirat, les orientations ne sont peut-être pas suffisamment exprimées. Dans certains matchs, Paris frise la perfection. Et puis, il a par moments des errances. Mais je reste persuadé que le PSG sera champion », a souligné, dans les colonnes du Parisien, le président de l’Olympique Lyonnais, qui estime comme beaucoup que le suspense se terminera quand le PSG se mettra à accélérer. 

Share