Umiti totalement mégalo, c'est fini pour toujours

Umiti totalement mégalo, c'est fini pour toujours

Photo Icon Sport

Il y a un an presque jour pour jour, alors que l’Olympique Lyonnais était dans le trou, Samuel Umtiti avait énervé tout le monde, supporters et joueurs de l’OL compris, en se faisant livrer une Maserati toute neuve immatriculée Sam 23 au centre d’entraînement de Tola Vologe. Avec du recul, le défenseur de l’OL avoue dans le Progrès, qu’il a été pris au piège de la gloire naissante et de l’argent facile, mais que tout cela était désormais à conjuguer au passé.

« Au début, j’ai cru arriver dans un autre monde, je ne m’y reconnaissais pas, on s’y fait. Il y a de mauvaises personnes, j’ai dû trier. Face à l’argent et pas mal de choses, il faut garder la tête froide. Je suis réservé, j’aime être discret, mais quoique tu fasses, tu seras jugé très vite. Quand j ’achète quelque chose, je n’ai pas envie de le dire. Je me suis fait avoir une fois, regrette, dans le quotidien régional, le défenseur de l’Olympique Lyonnais, qui estime avoir appris de cet épisode. Les gens jugent sans savoir. Ça m’a fait progresser. J’étais renfermé et le foot m’a permis de m’ouvrir. » Toutes les leçons sont bonnes à prendre et cela a visiblement été le cas pour Samuel Umtiti, donc tant mieux.

Share