Pour Grenier et Gonalons, l’OL n’a eu aucune offre et c'est tant mieux

Pour Grenier et Gonalons, l’OL n’a eu aucune offre et c'est tant mieux

Photo Icon Sport

Conserver ses meilleurs joueurs serait déjà une belle réussite pour l’Olympique Lyonnais cet été. Les impératifs financiers pour vendre d’ici la fin du mois de juin ont déjà été relégués au second plan par Jean-Michel Aulas, qui a tenu à rappeler que le club rhodanien n’avait pas le couteau sous la gorge pour se séparer de ses joueurs à la plus forte valeur marchande. Une tendance confirmée par Hubert Fournier, qui a été interrogé sur l’éventuelle crainte à Lyon de voir des joueurs comme Clément Grenier ou Maxime Gonalons quitter leur club formateur cet été. Pour le moment, l’entraineur lyonnais se montre plutôt confiant, même s’il sait qu’il n’est pas décideur, et qu’une belle offre peut tout changer. 

« Il y a une réalité économique, des contraintes. Pour le moment, ils sont là et il n’y a pas eu de véritables offres. La période de la coupe du Monde ralentit les transferts. Perdre les deux, et même un seul, serait fâcheux. Après avec la cellule recrutement on travaille pour compenser éventuellement ces départs. Je suis persuadé que nous aurons un effectif compétitif pour aborder les deux premiers matches européens », a souligné Fournier, qui n’a pas envie d’avoir une équipe en plein bouleversement dans un mois au moment de lancer la saison. 

Share