OL : Aulas scandalisé par ce coup de couteau dans le dos à 1,5 milliard

OL : Aulas scandalisé par ce coup de couteau dans le dos à 1,5 milliard

Photo Icon Sport

En une demi-phrase dans son fameux livre « Un Président ne devrait pas dire ça », François Hollande a allumé un autre feu en se fâchant avec le monde du football.

Outre ses propos sur les footballeurs, le Président de la République a visiblement œuvré directement avec l’Emir du Qatar pour faire cesser la guerre dans les droits télés du football français. « Il y a aussi l’histoire du foot… Je souhaite qu’il y ait un partage », a ainsi fait savoir Hollande, qui a obtenu gain de cause puisque Canal+ a réussi à plus que sauver la mise en remportant trois matchs de Ligue 1, alors qu’une offensive plus copieuse de la part de bein SPORTS, la chaine qatarie, était attendue. Au sein des dirigeants du football français, cet arrangement passe très mal et Jean-Michel Aulas en a profité ce jeudi pour monter au créneau, dénonçant la perte d’une énorme somme pour le football français, et demandant des suites judiciaires à cette affaire.

« On parle d'1,5 milliard d'euros qui aurait été subtilisé aux clubs de foot, il faut absolument que le Conseil de la concurrence s'auto-saisisse. Je suis catastrophé et absolument irrité. C'est une affaire d'Etat. Il faut absolument que la justice, que le Conseil de la concurrence s'auto-saisisse de cet ignoble arrangement sur le dos des clubs qui investissent, mais aussi sur le dos des supporters et des actionnaires. Je sais que le conseil d'administration de la LFP n'a pas été reformé mais ceci étant, il faut prendre des décisions. Je compte sur le président de la Fédération (Noël Le Graët) et de la Ligue pour savoir qui a été lésé, de combien et que les clubs puissent récupérer ses sommes qui sont parties en fumée. Les choses se sont passées dans notre dos de façon absolument anormale », a expliqué le président de l’Olympique Lyonnais en conférence de presse, alors qu’il souhaite désormais que, malgré ses dissensions actuelles, les clubs français soient unis pour ce dossier où ce sont en effet d’énormes sommes qui sont en jeu.

Share