Les comptes de l'OL plombés par un mercato raté en juin

Les comptes de l'OL plombés par un mercato raté en juin

Photo Icon Sport

L’Olympique Lyonnais étant côté en bourse, il se doit de communiquer précisément ses comptes, et ce que OL-Groupe vient de faire en communiquant l’activité de l’exercice 2013-2014. Si certains chiffres sont bons, la billetetterie ou les droits marketing et TV, le produit des cessions des contrats joueurs plombe ces résultats, puisque l’OL n’a pas vendu un seul joueur avant le 30 juin 2014, ce qui se ressent dans les comptes. OL Groupe a une explication pour justifier cet échec. « L'effet conjugué de la Coupe du Monde au Brésil qui a perturbé les premières négociations de transferts et la non-adhésion de joueurs pour lesquels des offres avaient été reçues n'a pas permis de conclure de nouvelles mutations au cours du mois de juin 2014. Néanmoins, des cessions de contrats joueurs devraient intervenir d'ici la fin du mercato d'été (1er septembre 2014). Ainsi, les produits des cessions des contrats joueurs s'inscrivent à 16,1 M€ contre 36,2 M€. Ils correspondent aux transferts réalisés en début de saison 2013/2014 de 3 joueurs (Bastos, Lisandro et Monzon) ainsi qu'à des incentives, contre un total de 7 transferts réalisés au cours du précédent exercice (Cissokho, Kallström, Lloris, Pied, Réale, Lovren, Martial) pour un montant total de 36,2 M€, y compris incentives », explique Ol-Groupe, qui précise par ailleurs avoir signé une nouvelle ligne de crédit à hauteur de 34ME auprès d’un pool de 10 banques, ce qui lui permet d’avoir une visibilité relativement sereine pour la suite des événements, tout cela évidemment avec la perspective de s’installer rapidement dans le nouveau stade.

Share