Clément Grenier toujours sous le choc

Clément Grenier toujours sous le choc

Photo Icon Sport

Le ministre des Sports l’a d’ores et déjà confirmé, toutes les manifestations sportives vont reprendre le week-end prochain, ce qui est évidemment une bonne chose. Et le premier match de Ligue 1 à se disputer après les attentats sera Nice-OL, vendredi prochain, soit une semaine jour pour jour après les dramatiques événements. Même s’il n’est pas encore en état de jouer après sa blessure de l’été, Clément Grenier sait qu’évidemment le climat sera toujours aussi lourd le week-end prochain, ce drame épouvantable ayant fait entrer notre pays dans une nouvelle ère. Et, se confiant à France-Football, le milieu de terrain de l’Olympique Lyonnais avoue avoir été terriblement touché, comme tout le monde, par les attentats parisiens. « Ça fait vraiment peur. Je n’ai pas de mots pour parler de cette terrible tragédie. C’est inacceptable. C’est tout un pays qui est touché. Désormais, nous sommes un pays en guerre. Alors il faut être unis, tous ensemble », a confié, clairement sous le choc, un Clément Grenier qui à titre personnel pourrait reprendre la compétition en décembre avec l'OL. 

Share