Bravo l'OL et Aulas pour le stade admet le patron de l'ASSE

Bravo l'OL et Aulas pour le stade admet le patron de l'ASSE

Photo Icon Sport

Bernard Caïazzo avait déjà dit du bien de l’Olympique Lyonnais cette semaine, vantant les qualités du centre de formation du club voisin et rival. Et cette fois c’est dans le dossier du Grand Stade que le dirigeant de l’AS Saint-Etienne a reconnu que Jean-Michel Aulas avait réussi à obtenir ce que lui n’a pas eu du côté de Sainté. Bernard Caïazzo regrette amèrement l’attitude des élus locaux qui ont pesé lourd dans les choix des clubs... sauf à Lyon. « Pour Jean-Michel Aulas, le fait d’avoir ce stade, c’est un véritable exploit, peut-être plus important que d’avoir eu sept titres. Ça demande beaucoup de courage, il s’est accroché et il a réussi à le faire. Quand on a voulu faire la même chose à Saint-Etienne dans la même démarche politique, on a eu un blocage politique. Beaucoup de villes françaises veulent maitriser les stades. Quand on regarde Marseille, Lille, Le Mans, Valenciennes… La France est un pays un peu jacobin avec un rôle des politiques très important. A Lille et Marseille, on se retrouve dans une situation incroyable du mec qui paie la location de son appartement aussi cher que s’il l’avait acheté avec un crédit sur 30 ans. Ils ont trouvé des locataires, les clubs, qui, au final sur 30 ans, auraient pu facilement construire leur stade par eux-mêmes », fait remarquer le président du conseil de surveillance de l’AS Saint-Etienne. Du côté du Forez, outre les élus, les supporters n’étaient pas non plus très favorables à voir Geoffroy-Guichard être remplacé par un nouveau stade installé un peu plus loin. 

Share