OM : Lucho à Marseille, c'était magouille financière et compagnie

OM : Lucho à Marseille, c'était magouille financière et compagnie

Photo Icon Sport

Le dossier des transferts douteux de l'Olympique de Marseille continue à faire le bonheur du Canard Enchaîné qui, ce mercredi, dévoile quelques-unes des étonnantes opérations réalisées par des joueurs et des agents pour plumer l'OM. Selon les enquêteurs en charge de ce dossier, le club phocéen aurait été spolié de 64ME dans 18 transferts entre 2009 et 2011.

Exemple cité ce mercredi, celui de Lucho Gonzalez. Dans ce transfert, qui a coûté près de 24ME à l'OM avec les bonus, en 2009, pas mal de monde s'est servi. Ainsi, Christian Casini, agent officiel du joueur argentin, a empoché 1,6ME sans avoir pris part aux négociations, tandis que Marcelo Trapasso, qui a finalisé le deal avec Marseille sans être le représentant de Lucho, a lui pris chaque mois une part du salaire du joueur pour un montant total de près d'1ME. Une opération qui, selon le Canard Enchaîné, est totalement illégale.

Et dans ce deal signé avec l'OM, une drôle de clause, mais qui cette fois n'est pas répréhensible, mais démontre la légèreté des dirigeants marseillais de l'époque. Lucho avait en effet obtenu d'avoir un bonus chaque fois qu'il avait joué neuf matches avec la formation phocéenne. Et ce bonus lui aurait rapporté 1,2ME. Jean-Claude Dassier, patron de l'OM à l'époque et mis en examen dans ce dossier, doit avoir les oreilles qui sifflent, d'autant plus que Lucho a quitté libre le club phocéen pour repartir à Porto...

Share