Bielsa avoue s’être planté avec Gignac

Bielsa avoue s’être planté avec Gignac

Photo Icon Sport

Comme à son habitude, Marcelo Bielsa a évoqué sans détour l’actualité de l’OM et notamment le dernier match perdu à Montpellier (2-1). Plus qu’un match perdu, c’est la première place qui a filé entre les doigts des Olympiens, et l’entraineur argentin en a une nouvelle fois pris la totale responsabilité. S’il s’est fermement opposé à la moindre critique en public contre ses joueurs, El Loco a reconnu qu’il n’aurait pas du faire débuter André-Pierre Gignac, qui était malade le jour du match à la Mosson. Pour le reste, Bielsa a avoué que ses choix sur les côtés ne se sont pas avérés payants. 

« Je dois vous offrir l’explication de pourquoi on a mal attaqué, de mon point de vue, sans penser que je détiens la vérité. Parfois, on attaque mal car on n’arrive pas à élaborer l’attaque. Cela veut dire que le ballon n’arrive pas clairement dans la zone où se finalise l’action, là où on donne la dernière ou l’avant-dernière passe. Contre Montpellier, ça a été l’un des matches où on a le plus réussi à arriver dans cette zone. La finalité de ces attaques n’a pas été bonne. Batshuayi a joué ailier droit, un poste qui n’est pas le sien, et n’a pas résolu cette difficulté, comme Gignac et Payet avant lui, quand ils avaient joué sur les cotés. En l’absence d’un ailier, en l’absence d’Ayew et Alessandrini, j’ai choisi Barrada, Batshuayi ou encore Payet et ça n’a jamais été la bonne solution. Contre Montpellier, Lemina aurait pu jouer ailier droit, Bouttoba aussi. Je n’ai pas pris cette décision et ça a été une erreur. L’autre aspect, c’est que Gignac a été malade et il n’aurait pas dû jouer ce match, il n’était pas en condition. Il a été très généreux, il a pensé à l’équipe et j’ai confirmé cette décision. Ça, c’est une autre erreur, très claire », a annoncé Marcelo Bielsa, qui semble encore tâtonner en ce qui concerne la polyvalence de certains de ses éléments, qui ne fonctionne clairement pas à tous les coups. 

Share