Les notes de France – Danemark : Kondogbia saisit sa chance

Les notes de France – Danemark : Kondogbia saisit sa chance

Photo Icon Sport

Ruffier 7 : Dans son jardin, le Stéphanois a été solide au poste. Un jeu au pied parfait, quelques bonnes sorties dont une dans les pieds en fin de match, et des parades efficaces. 
Jallet 4,5 : Assez peu sollicité défensivement, il a énormément souffert quand ses adversaires l’ont fait reculer, en étant plusieurs fois passé. Belle présence offensive, mais un manque de précision cruel dans le dernier geste. 
Varane 6 : Présent dans les duels, bien placé et complémentaire avec Koscielny, il a été d’une limpidité totale dans la relance. Attention toutefois à l’excès de facilité, jamais bon pour un défenseur central. 
Koscielny 6 : Solide au poste, présent dans les duels, il est allé au contact et s’est livré un beau duel avec Bendtner, qu’il a souvent remporté. 
Trémoulias 5,5 : Fluide et précis dans ses transmissions, il a apporté du sang neuf et a souvent trouvé Giroud en appui pour faire monter le bloc. Premier quart d'heure difficile défensivement avec une mauvaise entente avec Griezmann sur plusieurs coups. 
Kondogbia : 7 Du punch, de la précision et de la puissance, le Monégasque a confirmé sa bonne entrée face au Brésil. Sa protection de balle est utile et son pied gauche trouve des intervalles très intéressants, comme l’atteste sa passe décisive pour Giroud. 
Schneiderlin : 6 Dans son rôle, le Saint est précieux. Il harcèle l’adversaire, pousse à la faute et récupère proprement, avec même des changements de jeu qui ont permis aux Bleus de bien démarrer. S’est ensuite un peu éteint. 
Griezmann : 5 Pas aussi transparent que face au Brésil, « Grigri » a tout de même été le moins percutant de l’escouade offensive, semblant parfois manquer de conviction dans ses actions. A un poste plus défensif que d’habitude, il a parfois laissé son couloir à l’abandon. 
Payet : 6,5 Le Payet version OM, qui a pris le jeu à son compte, a alterné jeu court et jeu long, et a provoqué des déséquilibres. Sur la première période, il a fait très mal aux Danois et a attiré les ballons de ses coéquipiers. Ensuite, comme toute l’équipe, il n’a jamais réussi à remettre le même rythme. 
Lacazette : 6,5 Pas très bien reçu par le public, il a donc joué simple et en mouvement, surtout depuis son aile. Cela lui a réussi, avec des bonnes transmissions, un but à la clé et très peu de ballons perdus. Il aurait du obtenir un pénalty sur une de ses accélérations dans la surface. 
Giroud 5,5 : Une grosse présence, qui a bien mobilisé toute la défense danoise. Manque de finition dans le dernier geste sur plusieurs situations, même s’il a marqué un but impeccable. Après, son style empêche un peu le jeu rapide, lui qui aime demander la balle en pivot. 

Share