France : Pierre Ménès met cinq notes sous la moyenne aux Bleus !

France : Pierre Ménès met cinq notes sous la moyenne aux Bleus !

Photo Icon Sport

L’équipe de France a su s’imposer au finish face à l’Albanie, mais la manière n’était, une nouvelle fois, pas au rendez-vous. Les balbutiements du match d’ouverture se sont poursuivis, même avec un système qui devait mieux répartir les forces offensives et donner les clés du jeu à Payet. Pour Pierre Ménès, il y a eu des dégâts dans toutes les lignes, et cinq joueurs n’ont pas réussi à atteindre la moyenne des 5/10 dans ses notes. Pour le consultant vedette, Sagna a été trop insuffisant, Evra paye ses replacements au petit train, Matuidi n’a pesé dans le jeu, Giroud est inutile s’il ne marque pas et Martial a complètement raté sa première période.

 « Sagna (4,5) : A un moment donné, un mec qui a 60 sélections et qui joue dans un grand club doit quand même être capable de faire autre chose qu’envoyer des sacs devant ou de jouer en retrait. Quand on compare avec ce que font d’autres latéraux dans cet Euro, c’est assez gênant…

Evra (4,5) : Une première mi-temps du niveau de celle livrée face à la Roumanie, c’est-à-dire effroyable. Un bien meilleur deuxième acte, avec notamment cet excellent centre sur lequel la tête de Giroud trouve le poteau. Je lui reproche deux choses : un, il fait énormément de fautes, le plus souvent inutiles. Et deux, il laisse des boulevards dans son dos. Il faut aussi savoir doser son placement et ses montées, même quand on s’appelle "Monsieur Evra".

Matuidi (4,5) : Une première mi-temps fantomatique, qui s’explique aussi par ce rôle de deuxième sentinelle qui n’est pas le sien d'ordinaire. Il est resté défensif dans l’axe et n’a pas servi à grand chose. Replacé dans une position plus habituelle après le repos, il a apporté un peu plus de percussion, mais a perdu trop de ballons et a également commis pas mal de fautes.

Giroud (4) : Le problème avec lui, c’est que dès qu’il ne marque pas, il ne sert pas à grand chose dans le jeu. Il a eu des munitions, des faciles et des moins faciles, dont une termine sur le poteau. Remplacé par Gignac, qui a montré un peu plus de mobilité.

Martial (4) : C’est quand même dommage d’être aussi rapide et aussi… pataud. On a l’impression qu’il commence sa mise en action au moment où il touche le ballon, du coup il n’arrive jamais lancé, ce qui est pourtant sa force et son style de jeu. Il avait une belle carte à jouer hier soir, mais sa sortie tout à fait logique à la mi-temps montre qu’il a échoué », a livré Pierre Ménès, qui a donné sa meilleure note à Dimitri Payet (7) juste devant N’Golo Kanté (6,5).

Share