PSG : Macron a dépassé les bornes avec Mbappé, l'Espagne choquée

PSG : Macron a dépassé les bornes avec Mbappé, l'Espagne choquée

Icon Sport

Le transfert avorté de Kylian Mbappé au Real Madrid continue d'énerver en Espagne. On pointe désormais du doigt la trop grande implication d'Emmanuel Macron dans le dossier. Des pressions présidentielles inacceptables chez un ancien du PSG.

Le football peut parfois tourner à l'affaire d'Etat et plus encore depuis l'arrivée au pouvoir d'Emmanuel Macron. Le président de la République ne l'a jamais caché, il aime le ballon rond et notamment l'OM. On l'a aussi vu très démonstratif et impliqué autour de l'Equipe de France, que ce soit en Russie en 2018 ou au Qatar cette année pour le dernier Mondial. Son comportement après la finale face à l'Argentine a irrité certaines personnes, notamment la scène lors de laquelle il est venu réconforter Kylian Mbappé sur le terrain. Il faut dire que le joueur du PSG est presque une priorité aux yeux du chef de l'Etat.

Mbappé voulait le Real avant que Macron ne s'en mêle

Ce dernier s'était d'ailleurs beaucoup impliqué dans le feuilleton Mbappé du printemps dernier. Alors que le Real Madrid faisait une cour effrénée au joueur du PSG, Emmanuel Macron avait tenté de convaincre Mbappé de rester à Paris. « Je sais que tu veux partir. Je veux te dire que tu es aussi important en France. Je ne veux pas que tu partes. Tu as la possibilité d'écrire l'histoire ici. Tout le monde t'aime », lui a t-il notamment indiqué par téléphone comme le relatait Mbappé dans Sports Illustrated. Une attitude qui ne plaît pas à Jesé, l'ancien joueur du PSG et du Real Madrid. 

Au micro de la Cadena Ser, il n'a pas hésité à se plaindre de ces pressions présidentielles alors que, pour lui, Mbappé avait choisi le Real depuis longtemps. « Non, je ne lui ai pas reparlé, mais allez, c’était clair pour moi parce qu’il me l’a dit. Il me l’a dit et je le dis à d’autres personnes : à ceux d’entre nous qui parlaient espagnol. [...] Je pense que c'était plus une pression personnelle qu'une pression professionnelle. […] Tous les joueurs prennent des décisions, ils peuvent faire des erreurs ou accepter la décision. Mais les gens ne peuvent pas intervenir. Par exemple, le président de la France ne peut pas te dire « n'y vas pas, tu dois rester ». À mon avis, je pense qu’il a ressenti une pression plus personnelle que professionnelle pour prendre une décision », s'est-il plaint sur les ondes. La prolongation de Kylian Mbappé au PSG aura fait couler beaucoup d'encre au Real Madrid et en Espagne. Au point de devenir une affaire d'Etat désormais ?