CdM : Le Qatar et les LGBT, l'Emir fait une grande annonce

CdM : Le Qatar et les LGBT, l'Emir fait une grande annonce

Icon Sport

La Coupe du monde 2022 au Qatar est un événement très attendu par les fans et observateurs. Certaines questions se posent sur l'accueil des personnes de la communauté LGBT. 

Le Qatar aura une mission importante du 21 novembre au 18 décembre 2022, à savoir celle d'organiser la Coupe du monde. Alors que cet événement majeur n'a pas encore débuté, pas mal de questions se posent autour de ce Mondial. On peut notamment parler des conditions d'attribution de cette Coupe du monde 2022 ou encore du traitement réservé à certains ouvriers sur les chantiers des stades. Une autre question est également loin d'être répondue : quel accueil sera réservé aux personnes LGBT au Qatar ? Dans ce pays de la péninsule arabique, l'homosexualité est condamnée sévèrement pour les musulmans et les droits des personnes LGBT sont donc nuls. Avant la Coupe du monde, il faut donc rassurer pour le Qatar, ce qu'a récemment tenté de faire l'émir Sheikh Tamim Bin Hamad Al-Thani. 

Le Qatar rassure les personnes LGBT

Lors d'une conférence de presse organisée en Allemagne, Sheikh Tamim Bin Hamad Al-Thani a rappelé que l'accueil des personnes LGBT ne posera aucun problème pendant la Coupe du monde. « Nous n'empêchons personne de venir à Doha avec des origines différentes, des croyances différentes, le Qatar est un pays très accueillant. Nous avons des millions de personnes qui viennent visiter notre pays et la Coupe du monde est une excellente occasion pour les gens de différentes parties du monde de venir découvrir notre culture », a dans un premier temps déclaré l'Emir, avant de contrebalancer ses propos : « Nous vivons tous sur une même planète, mais chacun de nous a des cultures différentes. Nous accueillons tout le monde, mais nous attendons et nous voulons aussi que les gens respectent notre culture ». Voilà de quoi y voir un peu plus clair, même si Nasser Al-Khater, président du comité d'organisation du Mondial, rappelait lui que « l'homosexualité n'est pas autorisée » au Qatar.