CdM : Paredes fait pleurer la France tous les soirs

CdM : Paredes fait pleurer la France tous les soirs

Icon Sport

Il y a un mois, l’Equipe de France s’inclinait au terme d’une finale de Coupe du monde mémorable face à l’Argentine.

La France a chaviré mais a finalement pleuré, il y a un mois, après une finale de Coupe du monde exceptionnelle entre les Bleus et l’Argentine… finalement remportée par Lionel Messi et ses coéquipiers. Lors d’une cruelle séance de tirs au but, après une remontada folle, la France s’est inclinée au Qatar. Un match qui restera marqué dans les esprits des deux pays durant de longues décennies. Et s’il y en a un qui ne risque pas d’oublier ce match, c’est Leandro Paredes puisque dans une interview accordée à Tyc Sports, le milieu de terrain argentin prêté par le PSG à la Juventus Turin a avoué qu’il regardait les images de cette finale mémorable tous les soirs ou presque. Un bon moyen de ne pas oublier ce match d’anthologie même si du côté de Paredes, on est légèrement dans l’abus.

Pardes regarde la finale Argentine-France en boucle

« Je vois la finale presque tous les soirs. J'essaie toujours de regarder les parties importantes du match. L'arrêt de Dibu (Martinez) à la dernière minute (contre Kolo-Muani), il nous a donné la Coupe du monde, car s'ils nous marquent un but à ce moment-là, le match s’arrête. Il y a une très belle anecdote de cette nuit-là. Nous faisions presque toujours la même chose : après le dîner, nous nous retrouvions pour jouer aux cartes, puis nous allions nous coucher vers 1 heure du matin. Quand nous avons fini de faire ce que nous faisons toujours, avec Gio Lo Celso et Rodri De Paul, nous avons décidé d'aller dans la salle des équipements pour voir s'il restait des coéquipiers ou des intendants et il n'y avait personne. Nous nous sommes ensuite assis tous les trois dans un fauteuil. Nous avons mis de la musique, Gio a allumé une bougie et a dit: ‘Faisons un vœu. Le vœu de tous les trois était sûrement le même et après cela, nous savions qu'il était impossible pour nous de perdre cette finale » a lancé Leandro Paredes, dont les déclarations montrent à quel point le sacre mondial a pesé en Argentine, où les scènes de célébrations étaient délirantes après la victoire contre l’Equipe de France en finale. Un éternel regret en revanche pour les Bleus et pour tous les supporters tricolores.