L1 : Pierre Ménès attaque le mercato de perlimpinpin

L1 : Pierre Ménès attaque le mercato de perlimpinpin

Photo Icon Sport

La saison de football ne va pas reprendre en France, mais le mercato, si.

C’est la décision dévoilée ce vendredi par la LFP, qui a fait savoir qu’une fenêtre de transferts franco-française allait s’ouvrir lundi et ce jusqu’à la fin du mois de juin. De quoi permettre quelques transactions, et officialiser certains mouvements qui sont déjà bouclés. Mais pour le reste, difficile de voir les clubs de Ligue 1 se ruer sur des renforts chez leurs voisins. Car à peu d’exceptions près, tout le monde est dans une situation difficile et attend des ventes pour pouvoir acheter. Ainsi, malgré un intérêt très vif et la volonté de M’Baye Niang de venir, impossible de voir l’OM lâcher 15 à 18 ME pour recruter le buteur sénégalais. Certains clubs à la situation vraiment délicate pourraient toutefois casser les prix pour vendre absolument avant la parution des comptes financiers.  Mais Pierre Ménès n’y croit pas beaucoup, et estime juste que cette période de mercato 100 % français servira simplement à justifier les rumeurs habituelles. Même si sans les clubs étrangers, cela risque d’être vite vu.

« Trois semaines de mercato 100% Français. Pas sûr que ça donne grand chose vues les incertitudes autour de la reprise (budgets, matchs à huis clos ou pas). Enfin ça va faire causer », a lancé le consultant de Canal+, pour qui cela n’aidera clairement pas le football à se rapprocher d’une activité normale. Dans un autre message, Pierre Ménès a livré le fond de la pensée, estimant que la LFP aurait du attendre avant de prendre une telle décision pendant que les autres championnats auront repris. Mais visiblement, la France n’est pas très patiente en ce moment, quitte à prendre les mauvaises décisions…